« Keyboard Fantasies » : Beverly Glenn-Copeland : Enchantés !

Des « fantaisies synthétiques » et féeriques de Beverly Glenn-Copeland, exhumées du passé.

On ne saurait mieux présenter Beverly Glenn-Copeland qu’en citant ses propres mots : « Il y a trois défis dans ma vie. Le premier est d’être noir dans une culture blanche. Le deuxième est d’être transsexuel dans une culture hétéronormative. Le troisième est d’être un artiste dans une culture -commerciale. » Ayant reçu une assignation féminine à sa naissance, en 1944 (à Philadelphie), puis démarré sa transition dans les années 1990, Beverly Glenn-Copeland s’est publiquement affirmé en tant qu’homme à partir…

Il reste 71% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.