Théâtre : le souffle de Rodrigues

Les Bouffes du Nord nous invitent à un voyage entre passé et futur avec deux œuvres du nouveau patron du Festival d’Avignon.

Anaïs Heluin  • 19 octobre 2022 abonné·es
Théâtre : le souffle de Rodrigues
© « Le choeur des amants », aux Bouffes du Nord. (Photo : Filipe Ferreira.)

La dernière fois que nous avons parlé ici de Tiago Rodrigues, c’était pendant le Festival d’Avignon. Déjà nommé pour prendre la suite d’Olivier Py à la tête de ce rendez-vous théâtral dès 2023, l’auteur et metteur en scène portugais y faisait une apparition discrète. Si d’autres éditions avaient pu nous faire découvrir ses mises en scène – le magnifique Sopro puis une Cerisaie –, il n’était cette année présent qu’en tant qu’auteur, avec son Iphigénie montée par Anne Théron.

Rythmée d’une manière si particulière, la seule écriture de Tiago Rodrigues imposait aux acteurs un

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 4 minutes