Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Politis Web illimité

8 par mois Offre liberté
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

11 par mois Offre tout politis
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier : 46 N° + 2 hs en prélèvement automatique à durée libre
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

blog /

Publié le 23 août 2011

Il est libre, Strauss …

… y' en a même qui disent qu'il a pourtant violé !

[Veuillez trouver ci-dessous un commentaire d'actualité publié sur le blog d'un homme politique qui n'est pas de ma paroisse.]

Affaire Strauss-Khan : hypocrisie socialiste

«Ce n’est pas parce qu’il était accusé que Dominique Strauss-Kahn était coupable. Mais ce n’est pas parce que Mme Diallo a menti pour se faire admettre aux USA qu’il est innocent ! Car enfin, faut-il croire qu’il ne s’est donc rien passé ?»

«A supposer même que “l’ innocence” de M. Strauss-Kahn se réduise à un “rapport sexuel tarifé”, comme le disent ses partisans, cela signifierait au mieux que cet homme marié assouvissait ses instincts en recourant à la prostitution, se mettant, lui et sa fonction, comme la suite l’a prouvé, à la merci du scandale et du chantage.»

«Ce type de comportement –et bien d’autres choses- disqualifiait complètement cet érotomane –et comme président du FMI et comme candidat à la Présidence de la République.»

«La plupart des socialistes affectent de condamner la prostitution.
Leurs amabilités actuelles à l’égard de Strauss-Kahn donnent la mesure de leur hypocrisie.»

[Ce gars, là, qui n'est pas de ma paroisse, s'appelle Bruno Gollnisch. Il est membre du bureau politique du Front national. Et — que voulez-vous que je vous dise ? — sur ce coup, je suis tout à fait de son avis.]


Haut de page

Voir aussi

Nos ancêtres les indigènes

Un prof sur le front par

Blog

 lire   partager

Articles récents