Éviction

Par décret du président de la République paru le 18 janvier au Journal officiel, Yannick Blanc a été remplacé à la tête de la police générale à la préfecture de police de Paris (PP). Ce haut fonctionnaire ­ qui s'était déjà attiré les foudres de Nicolas Sarkozy pour avoir annoncé en 2006 la régularisation de sans-papiers et a été placé en garde à vue en 2007 dans le cadre d'un trafic présumé de titres de séjour à la préfecture ­ n'a pas obtenu les résultats escomptés : 2 800 expulsions atteintes sur les 3…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents