Saupoudrage ou poudre aux yeux ?

Six mois pour quoi ? Six mois de rencontres territoriales avec des élus, des responsables associatifs, des spécialistes des banlieues, des sociologues, des acteurs locaux..., a énuméré Fadela Amara, secrétaire d'État à la Politique de la ville en introduction à sa « journée espoir banlieue », le 23 janvier, à Vaulx-en-Velin. Six mois pour sortir les trois axes du fameux « plan banlieue », qui ne sera pas encore cette fois « Marshall » (et tout juste « Amara »)... Six mois pour annoncer qu'il faut mettre la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents