Cannes 2008 : « Je suis de Titov Veles » de T. S. Mitevska ; « Vicky Cristina Barcelona » de W. Allen ; « Gomorra » de M. Garrone ; « la Vie moderne » de R. Depardon

Christophe Kantcheff et Ingrid Merckx sont à Cannes pour le Festival du cinéma. Retrouvez chaque jour sur Politis.fr leurs billets en direct de la Croisette.

Cannes 2008  • 18 mai 2008 abonné·es

Je suis de Titov Veles de Teona Strugar Mitevska ; Vicky Cristina Barcelona de Woody Allen

Par Ingrid Merckx

C'est une petite ville serrée dans des collines et du sable noir. Avec de jolies ruelles, de jolies fresques sur les murs, de jolies bâtisses, mais une vilaine usine de plomb en son sein, qui crache une fumée tueuse. Depuis la mort de Tito, qui lui a donné son nom, on ne dit plus que « Veles », tout court. Veles est une ville qui meurt, comme ses habitants. Jeune macédonienne de 33 ans, qui a été graphiste avant de passer à la réalisation, Teona Strugar Mitevska a choisi de filmer cette agonie à travers trois personnages, trois sœurs qui ont été très unies depuis le départ de leur mère et la mort de leur père, mais qui sont, elles aussi, en train de s'évanouir, presque des fantômes.

L'aînée, Savica, parce qu'elle est sous méthadone depuis 9 ans et ne s'en sort pas. La cadette, Sapho, parce qu'elle n'attend plus que son visa pour décoller. La benjamine, Afrodita (Labina Mitevsca), parce que, ne pouvant pas partir, comme la plupart

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 8 minutes