En Sarkozie

Politis  • 1 octobre 2009
Partager :

Wipro a déjà tout raflé

Christian Estrosi, ministre de l’Industrie, vient d’hériter d’un dossier empoisonné sur ses terres niçoises. Le maire de Nice doit faire face au groupe indien Wipro, qui a menacé de fermer son site NewLogic de Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes) après avoir capté 5,2 millions d’euros de crédit d’impôt recherche dans le cadre du plan de relance. Le ministre et maire a réclamé au géant de l’informatique, qui ne connaît pas la crise, la sauvegarde des 60 emplois. Mais il oublie que Wipro a récemment touché une subvention publique… pour faire main basse sur les brevets de NewLogic en 2005 et réduire les effectifs de moitié.

Conseiller rire et chansons

Présent à l’ouverture du procès Clearstream, Pierre Charron, conseiller de Nicolas Sarkozy, a sèchement réagi à la déclaration faite devant les caméras par Dominique de Villepin : « Ce n’est pas de l’élection d’un Chippendale dont il s’agit. On peut être beau, grand et arrogant et perdre. […] C’est à l’intérieur de la salle d’audience que cela se passe. » Ce poète s’est justifié ensuite sur RTL : « J’ai été consterné de voir Dominique Galouzeau de Villepin flangardé de sa femme et de ses trois enfants insulter le président de la République et confondre le Club Méditerranée, dont il est un adepte, avec la 11e chambre correctionnelle. Il ne manquait plus que les palmes et la planche à voile. »
On comprend pourquoi, à l’UMP, Charron est surnommé « le conseiller rire et chansons » par ses détracteurs.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don