Mémoire à deux voix

Un vieil homme et son petit-fils face au souvenir tragique de la guerre.

À son tour, Laurence Sendrowicz vient faire entendre sa voix sur les années de la Shoah. Pour beaucoup, cette auteure est avant tout la traductrice de l’écrivain israélien Hanock Levin (elle a publié une bonne vingtaine de versions françaises de ses pièces aux éditions Théâtrales). Mais, également actrice, elle développe une œuvre personnelle, ce qu’on sait peu puisqu’elle a surtout écrit et joué en Israël, où elle avait émigré avant de revenir en France il y a dizaine d’années. Elle opère à présent un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.