Pour un contrôle citoyen de la dette

Une centaine de collectifs ont planché à travers toute la France pour évaluer la réalité des déficits publics. Des assises nationales ont rendu compte de l’intérêt démocratique de cet audit populaire.

Rentrée 2011. Un appel signé par près de 70 000 personnes, fort d’une trentaine d’associations et de syndicats, est suivi par la constitution d’un Collectif national pour un audit citoyen de la dette publique (CAC). Depuis, plus de 110 collectifs locaux ont vu le jour, « souvent organisés au plan départemental, avec, pour nombre d’entre eux, des ramifications dans diverses localités ». Un état des lieux de cette initiative a été présenté le 23 juin lors d’assises nationales dans une annexe de la Bourse du…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents