Syndicats : L’OIT bâillonnée

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La mondialisation libérale a-t-elle franchi une nouvelle étape le 8 juin à Genève ? Pour la première fois depuis 1926, les délégués à la conférence annuelle de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) n’ont pu débattre des cas les plus graves de répression antisyndicale. Le « groupe des employeurs » s’y est opposé. « Libéralisme » ?


Haut de page

Voir aussi

Articles récents