Millet défend la civilisation

Politis  • 30 août 2012
Partager :

Un bon éditeur le matin peut faire
un écrivain réactionnaire le soir :
Richard Millet en est la preuve
regrettable. Celui qui participe
au comité de lecture des éditions
Gallimard et à qui on doit notamment
la publication des premiers romans
de Jonathan Littell et d’Alexis Jenni
(tous deux prix Goncourt), vient
de publier aux éditions Pierre-
Guillaume de Roux un Éloge littéraire
d’Anders Breivik.
Selon lui, les actes
du tueur norvégien, assassin de
77 personnes à Oslo le 22 juillet 2011,
sont « au mieux une manifestation
dérisoire de l’instinct de survie
civilisationnel »
. Charles Maurras,
pas mort.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don