Deux mois de prison ferme, pour avoir montré son postérieur à des gendarmes

Un jeune homme a été interpellé grâce à une photo postée sur Facebook dans laquelle il fait un doigt d'honneur devant une voiture de gendarmerie. Il a été condamné pour «outrage».

Deux mois de prison ferme et 500 euros d’amende. C'est la peine prononcée jeudi par le tribunal correctionnel de Béziers à l'encontre d'un trublion de 21 ans qui a... montré ses fesses à des gendarmes. Les faits se sont passés en mars dernier, sans que les officiers parviennent à l'interpeller. Courant juin, le jeune homme poste sur Facebook des photos le montrant majeur en l'air, devant une voiture de gendarmerie. Les clichés ont permis aux militaires de remonter jusqu'à lui. Outre sa peine de prison…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.