Brèves médias

Politis  • 30 mai 2013
Partager :

Absence programmée

Dans cette première semaine de juin, occupée par le tournoi de Roland-Garros, France 2 ne programmera pas un seul documentaire. Du tennis toute la journée, du rugby le samedi soir, puis le film Sex and The City, la série « Closer », un divertissement de Stéphane Bern, la série « Détectives », « Des paroles et des actes » avec François Fillon, un téléfilm. Puis rediffusion chaque soir des matchs de tennis. Piètre programmation. Comme disait Évelyne Thomas, « c’est son choix ».

Disparition

La mort de Moustaki a fait, et c’était légitime, la une de tous les JT, jeudi 23 mai. La veille, Henri Dutilleux s’est éteint, à l’âge de 97 ans. Cet immense compositeur français a dominé le paysage musical contemporain durant près d’un siècle. Sa disparition n’a été évoquée ni au JT de Pujadas, ni au 19/20 de Carole Gaessler, ni au « Grand Soir 3 » de Patricia Loison et Louis Laforge. Au contraire du 20 heures de Gilles Bouleau, sur TF1.

Suppression honteuse

France 2 doit faire des économies : elle supprime ainsi le magazine culturel « Des mots de minuit », présenté par Philippe Lefait depuis treize ans. Un magazine au dispositif minimaliste et qui avait l’avantage de proposer des invités d’horizons différents et rares sur le petit écran. Qui à l’évidence ne coûte rien à la chaîne. Une décision consternante.

C’est à Lapix

Actuellement à la tête de l’émission politique « Dimanche + », Anne-Sophie Lapix succédera donc à Alessandra Sublet aux commandes du talk-show de France 5 « C’est à vous ». Pour Canal, c’est un coup dur, pour le débat politique davantage, Lapix étant l’une des rares journalistes pugnaces.

Médias
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don