La (dure) vie d’Adèle

Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos disent toute la difficulté qu’a représentée le tournage de ce film.

Politis  • 5 septembre 2013
Partager :

Avaient-elles la parole plus libre parce qu’elles s’adressaient à un média étranger, le site internet The Daily Beast ? Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, les deux interprètes de la Vie d’Adèle, Palme d’or du dernier festival de Cannes, disent toute la difficulté qu’a représentée le tournage de ce film. « C’était horrible », résume Léa Seydoux. En cause : la personnalité du réalisateur, Abdellatif Kechiche : multipliant les prises à outrance, tyrannique avec les actrices. Adèle Exarchopoulos raconte ainsi une scène de dispute entre leurs deux personnages : « Elle me frappait vraiment et [Kéchiche] hurlait : “Frappe-la, frappe-la encore !” » Retravailleront-elles à nouveau avec lui ? « Jamais », dit Léa Seydoux. « Je ne pense pas », répond Adèle Exarchopoulos. « Heureusement qu’on a remporté la Palme d’or, parce que c’était vraiment terrible », conclut Léa Seydoux.

Cinéma
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don