La libération de Philippe El Shennawy ajournée

Après trente-huit ans de prison pour plusieurs délits, Philippe El Shennawy demande une libération sous bracelet électronique. La décision a été ajournée au 16 janvier.

Il devra encore attendre. Après trente-huit ans passés derrière les barreaux, le plus vieux détenu de France n’a pas obtenu ce jeudi sa libération conditionnelle. Le tribunal d’application des peines a ajourné sa décision au 16 janvier dans l’attente de l’avis de la commission pluridisciplinaire des mesures de sûreté (CPMS). Une attente supplémentaire, pour El Shennawy et ses proches : « Je suis un peu dégoûtée, car tout est clair dans ce dossier , réagit Martine El Shennawy, compagne du détenu jointe ce…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents