DVD : Son Épouse

Un beau film sensible sur l’Autre et sur « l’inquiétante étrangeté », qui n’est pas toujours si lointaine.

Politis  • 24 juillet 2014
Partager :

Le quatrième film de Michel Spinosa raconte une histoire de possession, mais pas sur le mode fantastique. Car ici, la caméra se départit du regard occidental vis-à-vis d’un tel phénomène au profit d’une approche plus humble, attentive, respectueuse, comme le fait Joseph (Yvan Attal), le personnage principal de Son Épouse. Sa femme, Catherine (Charlotte Gainsbourg), est morte en Inde, et son esprit a pris possession de celui d’une jeune Tamoule, Gracie. Précédemment, en France, Joseph et Catherine s’étaient séparés à cause d’un sujet grave, la mort de leur bébé, et n’étaient donc pas en paix quand la seconde est décédée. C’est un ultime dialogue nécessaire entre le mari et l’épouse que permet involontairement la jeune Gracie. Son Épouse est un beau film sensible sur l’Autre et sur « l’inquiétante étrangeté », qui n’est pas toujours si lointaine.

Son Épouse , Michel Spinosa, Diaphana.
Culture
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don