Finansol : Le bon côté de la finance

Alain, nouvel entrepreneur, s’est rendu au premier Festival de la finance solidaire. Témoignage d’un convaincu.

Après avoir travaillé pendant vingt-neuf ans dans une entreprise d’informatique, Alain s’est retrouvé au chômage. Il a alors monté un projet pour créer son entreprise de traiteur et d’organisation d’événements. Lorsqu’il a su que le premier festival dédié à la finance solidaire se tenait le 19 septembre à Paris 1, il a décidé « de [s]’y rendre pour trouver des financements et prendre des contacts ». Déçu des banques traditionnelles et désireux de voir son projet aboutir, Alain s’est adressé à une couveuse…

Il reste 76% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.