États-Unis : Le poison de l’austérité

La ville américaine de Flint est en état d’urgence sanitaire pour du plomb dans les canalisations.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La ville américaine de Flint, au nord de Détroit, est en état d’urgence sanitaire depuis le 16 janvier. À l’origine du scandale, une mesure d’économie de la municipalité, placée sous contrôle financier en 2011. En 2014, la Ville décide de ne plus acheter son eau potable à Détroit et de puiser dans sa rivière locale afin de réduire ses coûts de fonctionnement.

L’eau, traitée pour venir à bout d’une bactérie, s’attaque aux vieilles canalisations de la ville, qui libèrent du plomb. Les habitants alertent les autorités, en vain. Il faudra qu’une mère de famille prévienne l’agence de protection environnementale pour que des tests soient effectués. Ils montrent un niveau de contamination au plomb près de deux fois plus élevé chez les enfants de Flint. Le ministère de la Justice a ouvert une enquête.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents