L’histoire en « Sandwich »

Philippe Artières raconte l’année 1980 à travers les petites annonces de Libération. Une année charnière.

Elles étaient classées par rubriques, intitulées « taulards » ou « chéri(e)s » pour celles restées les plus célèbres. Chaque samedi, le supplément « Sandwich » rassemblait les petites annonces envoyées par les lecteurs de Libération, quotidien alors à l’écoute de toutes les (contre-)cultures des années 1970, qui n’était pas, loin de là, le Libé d’aujourd’hui. On y lisait, par exemple : « Vends urgent œuvres complètes de Lénine (neuf) pas faute de conviction mais de fric », « Groupe punk rock influencé…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents