La rigueur tue

Émilie Loridan, 31 ans, mère de deux enfants, a mis fin à ses jours le 4 juillet.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Elle avait appelé au secours. Répondu à un entretien avec La Voix du Nord début mai à Armentières. Alerté sur la suspension de ses allocations familiales en France du fait de la scolarisation de sa fille trisomique en Belgique. Comment reprendre le travail quand on est seule avec deux enfants de 6 et 8 ans, dont l’un handicapé ? 

Émilie Loridan, 31 ans, a mis fin à ses jours le 4 juillet. Avec 398 euros par mois, elle ne s’en sortait plus. Et son dossier n’avançait pas. Séparée du père des enfants salarié en Belgique, elle aurait subi « la complexité des règles » pour les couples transfrontaliers. Pour Mohamed Lounas, de la fédération CGT des personnels des organismes sociaux, Émilie Loridan illustre la France des invisibles : « On apporte des réponses techniques mais on laisse des gens dans des situations terribles. »


Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents