Universités : « entrée libre sous conditions »…

Pour l'Unef et le Snesup, avec les « attendus » pour intégrer un cursus, le principe de sélection est entériné.

Édouard Philippe n’a pas peur du mot « sélection ». C’est ce qu’il a affirmé le 30 octobre en présentant son « Plan étudiants » avec la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, et le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer. Pas de surprise puisque la sélection à l’entrée de l’université était annoncée comme la solution miracle à la massification de l’enseignement supérieur et à l’échec en licence. Mais la défense de l’accès à l’université pour tous est telle que le…

Il reste 80% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents