Une télé low cost

Une redevance à peine augmentée et un service public précarisé. Telle est l’ordonnance du gouvernement.

Dix-sept euros. C’est l’augmentation de la redevance que proposait la Société civile des auteurs multimédia (Scam) à l’occasion de ses premières Assises, le 24 septembre. Une augmentation progressive sur cinq ans : 5 euros en 2013, puis 3 euros par an pendant quatre ans (hors inflation). Avec un élargissement aux résidences secondaires, ces 17 euros permettraient de compenser les 450 millions d’euros qui manquent dans les caisses de France Télévisions. Un trou correspondant à la suppression de la publicité…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le casse-tête catalan

Monde par

 lire   partager

Articles récents