Frontex : Le garde-frontière de l’Europe

Lancée en 2004, l’agence Frontex est avant tout un outil de contrôle au service d’une Europe forteresse, dont elle assure la « sécurité » des frontières plutôt que celle des migrants.

Alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe par bateau, plus de 400 migrants sont morts au mois d’octobre près de l’île italienne de Lampedusa. Un drame de plus dont l’ampleur choque l’Europe. Cécilia Malmström, commissaire européenne aux Affaires intérieures, réclame alors une « grande opération de sécurité et de sauvetage » dans la Méditerranée, opération pilotée par l’agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures, Frontex. Pourtant, si l’on se penche sur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents