Témoignages au Centre de rétention de Rennes

Des militants de la Cimade relatent leur expérience dans les CRA. Résultat : une série documentaire radiophonique remarquable.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


A l’origine, ce sont quelques bénévoles de la Cimade , dans la région nantaise, qui se rendent régulièrement au Centre de rétention administrative (CRA) de Rennes. Ce sont toutes des femmes. Qui donnent de leur temps pour aider des inconnus, les accompagner dans le dédale des démarches administratives. Chaque visite est limitée à 30 minutes. 30 minutes pendant lesquelles s’additionnent des échanges de détails anodins, des silences chargés de doutes, des interrogations. Elles ont voulu rendre compte de leur expérience sur le papier, et rédigé chacune un texte personnel. Au gré des rencontres, cette démarche a gagné le webzine Terri(s)toires , tourné vers les initiatives citoyennes et l’économie solidaire, en même temps qu’elle s’est imposée à la radio Jet FM, station arrosant le bassin nantais, sensible aux questions d’immigration, accueillant de temps à autre Maud Steuperaert, responsable régionale de la Cimade sur l’arc atlantique.

Cette rencontre à trois têtes a ainsi abouti à une série de « capsules sonores », une sorte de série documentaire radiophonique. Rédacteur en chef de Jet FM, Pascal Massiot a assuré les enregistrements en studio de toutes ces militantes lisant leur texte au micro, et ajouté un habillage sonore (des pas, des sirènes, des bruits de clés, le claquement des portes). Un habillage sobre, sans jamais surligner, sans jamais tomber dans l’empathie. Le résultat est celui d’un travail/témoignage à la fois intime et universel, traduisant la réalité âpre et méconnue des antichambres de l’expulsion. Un travail remarquable auquel s’associe Politis , en proposant son écoute.

A ECOUTER (ou lire) >> Migrants et militants



Photo : Frank Perry/AFP

Haut de page

Voir aussi

Articles récents