Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Politis Web illimité

8 par mois Offre liberté
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

11 par mois Offre tout politis
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier en toute liberté, chaque semaine votre hebdo et deux fois par an, un hors série. En prélèvement automatique à durée libre.
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

Notre-Dame-des-Landes : encore un mensonge du gouvernement

Comme un pavé lancé dans la marre. Le Canard Enchaîné a révélé mercredi 16 février le contenu d’une enquête gardée secrète par le gouvernement concernant le maintien de l’aéroport Nantes-Atlantique. Un rapport qui, comme par hasard, conforte les arguments avancés par les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, et donne raison à leurs revendications : celles d’améliorer, d’optimiser et d’aménager l’aéroport déjà existant de la capitale régionale des Pays-de-la-Loire. Il y a une semaine, ces derniers étaient déjà confortés par les révélations sur la manipulation de l'étude « coût-bénéfice » réalisé par la DGAC.

À lire >> Notre-Dame-des-Landes : une « grandiose arnaque » à 700 millions d'euros

Selon Le Canard, Henri-Michel, préfet de la région Pays de la Loire, aurait reçu le 10 septembre 2014 les conclusions d'un rapport dirigé par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) des pays de la Loire. L'objet de cette enquête ? Étudier la possibilité d'agrandir l’aéroport Nantes-Atlantique. Commandée à des agents de l'État afin de confirmer l’impossibilité d’extension, prétextant les risques environnementaux aux alentours du lac Grand-Lieu, une réserve naturelle qui se trouve à proximité, les résultats n'étaient visiblement pas ceux attendus par les gouvernement.

Non seulement «l’allongement de la piste de l’aéroport de Nantes-Atlantique ne présente pas de risque pour la faune de la réserve naturelle et n’augmente pas le péril aviaire», mais «elle garantit la préservation des zones humides de la ceinture verte générée par l’aéroport.» Cette enquête remet donc clairement en question les arguments soit disant «écolos» du gouvernement, mais aussi la légitimité du projet de NDDL. Le Canard insiste : «Les plus hautes autorités du pays ont continué, comme si de rien n’était, de brandir les terribles dangers d’un rallongement de la piste de Nantes-Atlantique», sachant que rien ne le justifiait_. Dans ce contexte, l'annonce d’un référendum local, que _Le Canard Enchaîné estime impossible et prédit comme une simple «consultation», a de quoi surprendre. Sans doute François Hollande a-t-il oublié de mentionner ce document? Peut-être même ne sait-il pas que son accès n'a pas été rendu public ... depuis 2014 ?

À lire >> Les articles de la rédaction sur Notre Dame des Landes


Photo : AFP / CITIZENSIDE / GEORGES DARMON

Haut de page

Voir aussi

Articles récents