Gays : la tentation bleu marine 

Une étude du Cevipof et un ouvrage de Didier Lestrade soulignent la montée d’un « homonationalisme » chez les personnes homosexuelles.

Olivier Doubre  • 23 février 2012 abonné·es

Démarche assez nouvelle en France, une enquête sur la sociologie électorale des « gays, bis et lesbiennes » vient d’être publiée par le très sérieux Centre d’études de la vie politique française (Cevipof) de Sciences-Po et du CNRS (1). Son auteur, le chercheur François Kraus, souligne d’emblée combien, dans notre République « une et indivisible » , ce type d’études « consacrées à l’influence de l’orientation sexuelle sur les comportements électoraux sont rares,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Temps de lecture : 5 minutes