Violations de l’accord PS-EELV

Dans un tiers des quelque soixante circonscriptions qui leur ont été réservées par le PS, les écologistes d’EELV doivent faire face à une candidature socialiste dissidente, notamment en Bretagne (dans 3 circonscriptions sur 4), dans les Pays-de-Loire (3 sur 5), l’Orne, l’Eure, le Calvados, la Haute-Garonne… Début avril, le PS ne recensait que huit circonscriptions où l’accord prévu ne s’appliquait pas, et Pierre Moscovici, alors directeur de campagne de François Hollande, promettait que l’accord signé à la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents