L’amnésie de François Baroin

L’ancien ministre de l’Économie, François Baroin, n’apprécie pas que le gouvernement socialiste l’accuse d’avoir contraint Peugeot à repousser ses annonces après la présidentielle : « C’est une mauvaise facilité que de s’essuyer les pieds sur ses prédécesseurs et cela ne résiste pas à l’analyse » , tempête-t-il dans le Journal du dimanche (15 juillet). C’est pourtant bien lui qui déclarait, le 23 novembre, d’un ton péremptoire : « Il n’y aura pas de suppressions [de postes] à PSA en France, dans les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents