Sida, de la guerre à l’espoir

Un livre de témoignages, recueillis de 1985 à nos jours, retrace l’existence et les années de lutte des malades.

Une couverture noire. La couleur la plus fréquemment utilisée par les associations de malades du sida, en particulier Act Up-Paris, la plus radicale et inventive d’entre elles en France. La couleur du deuil, des deuils qui se succèdent au fil de ces témoignages de personnes infectées par le virus. Une photo en noir et blanc – où le noir domine, écrasant même la rare lumière sur la main du malade. En haut à droite, épinglé sur sa veste, le ruban rouge croisé, symbole de la mobilisation contre l’épidémie. Et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents