La libération de Georges Ibrahim Abdallah refusée

La Cour de cassation a rejeté, jeudi 4 avril, la demande de libération conditionnelle de Georges Ibrahim Abdallah.

Ça n'en finit plus. La libération conditionnelle de Georges Ibrahim Abdallah, acceptée par le tribunal d'application des peines de Paris en novembre 2012 au bout d'une huitième demande, a été rejetée par la Cour de cassation, jeudi 4 avril. L'ancien activiste libanais, condamné à perpétuité en 1987, est libérable à condition que le ministère de l'Intérieur émette un arrêté d'expulsion, ce que Manuel Valls refuse de faire. Lire > Quand la France libérera-t-elle Georges Ibrahim Abdallah ? La Cour de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.