Alternatiba, où était la « grande presse » ?

À part les médias locaux et ceux qui sont attentifs depuis toujours aux mouvements sociaux et écolos, silence radio.

Pas moins de 12 000 personnes dimanche dernier dans les rues de Bayonne pour la plus grande mobilisation climatique depuis le sommet de Copenhague, fin 2009, des centaines d’initiatives citoyennes et d’alternatives concrètes, dans une ambiance festive permanente… Tout ce que la France compte de réseaux concernés s’était retrouvé à la rencontre Alternatiba, organisée par l’association basque Bizi. Trop loin de Paris ? Moins croustillant qu’une provocation de Valls ? Trop foisonnant ? À part les médias…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents