Pôle financier public ou groupe capitaliste ?

Le gouvernement veut rapprocher la gouvernance des établissements publics des standards des banques privées.

Le gouvernement vient d’annoncer la création d’un « pôle financier public » par le rapprochement de trois acteurs importants dont l’État est actionnaire : la Caisse des dépôts et consignations (CDC), la Banque postale (BP), filiale de La Poste, et la Caisse nationale de prévoyance (CNP), premier assureur français, privatisé en 1992, mais dont La Poste et la CDC sont restées actionnaires. Ce nouveau groupe financier public sera contrôlé par la CDC.

On pourrait penser qu’il y a une cohérence industrielle dans cette opération, puisque le modèle traditionnel de La Poste est sur le déclin, avec la chute rapide du courrier du fait de la concurrence des nouvelles technologies. Le discours du gouvernement est que, pour se renforcer, La Poste doit se développer sur d’autres secteurs, dont les services financiers très rentables de la « bancassurance ».

En réalité, cette justification industrielle de l’opération est trompeuse. On peut craindre que la BP, en passant sous le contrôle de la CDC, perde son rôle de banque de proximité exerçant des missions de service public. Cette inquiétude est fondée sur deux séries de raisons.

En premier lieu, on a pu constater que les filiales de la CDC sont souvent devenues des organismes financiers capitalistes, éloignés des objectifs de service public. Ainsi, la CDC a exercé une fonction majeure d’investisseur public dans deux domaines : l’équipement des collectivités locales et le logement social. Or, deux exemples témoignent de la financiarisation de ses filiales. Icade, société immobilière d’investissement, qui aurait pu jouer un rôle majeur dans l’aménagement du Grand Paris, se comporte comme un requin de la finance, ne cherchant que des opérations spéculatives, avec des rémunérations exorbitantes pour ses cadres.

Il reste 47% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents