« Douce France » : L’école du réel

Le documentaire Douce France suit l’enquête de lycéens sur l’ancien mégaprojet EuropaCity.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Ayant déjà réalisé des courts métrages documentaires et un moyen métrage de fiction, Geoffrey Couanon signe son premier long métrage – documentaire – avec Douce France. Le point de départ en est EuropaCity, immense complexe de commerces et de loisirs (dont un parc aquatique et une piste de ski) porté par le groupe Auchan et le géant chinois Wanda, devant accaparer 230 000 mètres carrés sur le triangle de Gonesse (dont Politis a couvert tous les épisodes). Or ce vaste territoire, situé au nord-est de Paris, contient une large surface de terres agricoles très fertiles.

Le film s’articule autour d’une enquête en profondeur sur le projet, menée par une classe de 1re ES d’un lycée de Villepinte (Seine-Saint-Denis), ville voisine de Gonesse, et s’attache en particulier à trois élèves : Amina, Jennyfer et Sami. Partant en investigation sur le terrain, parlant avec des habitants de la zone concernée, rencontrant des agriculteurs (expérimentés ou novices), interrogeant le responsable d’un grand centre commercial déjà existant, assistant à des réunions publiques, les deux jeunes filles et le jeune homme prennent peu à peu la mesure de tous les enjeux – économiques, sociaux et écologiques – du projet. Ils découvrent ainsi la réalité de leur territoire, éveillent leur conscience du monde et, dans la confrontation de points de vue antagonistes ou différents, font l’apprentissage concret de la démocratie.

Loin d’enfermer le film dans un récit-dossier bien bétonné, Geoffrey Couanon le laisse respirer, battre la campagne, et récolte de beaux moments sur le vif au contact des adolescents. Depuis le tournage, le gouvernement Macron a finalement rejeté Europa­City (en 2019), après plusieurs années de lutte entre partisans et opposants, mais d’autres projets d’urbanisation sont à l’étude…

Douce France, Geoffrey Couanon, 1 h 35.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.