Drogues : Une salle de shoot ? Oui, mais pas chez moi…

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 15 septembre 2021
Partager :

L’été fut mouvementé dans le populaire nord-est de la capitale, du fait de la concentration d’usagers de drogues de rue (surtout de crack), notamment près de la place de Stalingrad, scène ancienne de consommation et de deal. Depuis plusieurs décennies, l’approche sanitaire et sociale concernant les -drogues demeure en France indigente, contrairement à nombre de métropoles occidentales. Manque de structures, d’intervenants – et une seule salle de consommation à moindre risque (SCMR) dans une agglomération de près de onze millions d’habitants… Après plusieurs incidents, la mairie de Paris projette d’en ouvrir une deuxième, dans le XXe arrondissement. Sans, semble-t-il, de concertation avec les riverains. Certains ont ainsi manifesté, samedi 11 septembre, avec une débauche de slogans démagos comme « Non au crack autour de nos écoles ! », « La maire de Paris veut mettre de -l’héroïne à la cantine »…

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don