Le Lyon-Turin fait la manche

Le projet de liaison ferroviaire à grande vitesse fait la course aux financements.

Invités à s’expliquer devant la Commission des finances et du développement durable, le 16 septembre, Michel Destot, député socialiste, et Michel Bouvard, sénateur Les Républicains, coauteurs d’un rapport remis en juillet au Premier ministre sur les nouvelles sources de financement des travaux du tunnel de 57 kilomètres entre la France et l’Italie, n’ont pas convaincu. « L’histoire nous montre que les coûts sont en permanence dépassés. J’aimerais qu’on me cite un projet qui les a respectés ! Quel…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents