DVD : Carolyn Carlson

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Une forme humaine avance dans le flou vers la caméra, devient nette en s’approchant, le visage de Carolyn Carlson apparaît plein cadre, bouche ouverte mais silencieuse, les traits crispés et tendus comme si elle criait… Début splendide du film signé André S. Labarthe en 1984, Solo, portrait de la grande danseuse et chorégraphe Carolyn Carlson, réalisé à Venise la semaine précédant la première à la Fenice de son solo Blue Lady, qui allait devenir mythique. Les scènes de répétition alternent avec quelques entretiens et des séquences prises en Super 8 dans Venise, avec en voix off la chaude voix de Jean-Claude Dauphin. Vingt-cinq ans plus tard, André S. Labarthe a de nouveau filmé Carolyn Carlson, cette fois-ci dirigeant un jeune danseur, Tero Saarinen, avec lequel elle revisite son solo légendaire. Blue Lady revisited est un film tout aussi splendide, sur la transmission et le temps passé, avec, en son centre, une femme au talent hors du commun, dégageant autant de charme que de volonté, au corps hypnotique et droit.


Carolyn Carlson au travail , deux films d’André S. Labarthe, Capricci (2 DVD).

Haut de page

Voir aussi

Un message positif

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents