haut-pub
Accueil du site > Les blogs de Politis > Michel Soudais > L’écologie pétrogazière de Cohn-Bendit

Par Michel Soudais - Suivre sur twitter - 20 avril 2013

L’écologie pétrogazière
de Cohn-Bendit

Stupéfiante déclaration de Daniel Cohn-Bendit au Parlement européen. Le président du groupe des Verts pense que l’exploitation du pétrole et du gaz en Méditerranée va sauver Chypre.

Mercredi, le Parlement européen débattait de la situation de Chypre. Intervenant au nom du groupe Verts/ALE qu’il préside Daniel Cohn-Bendit s’adresse à Olli Rehn, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaire, pour présenter deux « perspectives économiques » pour sortir l’île de la catastrophe économique.

La première consiste à réunifier l’île, pour « donner la possibilité à des investisseurs de l’économie la plus dynamique dans la région – la Turquie ! – d’investir ». Plus tard, il expliquera que ce qui « est valable pour l’économie de Chypre, c’est valable pour l’économie grecque ».

La seconde est plus stupéfiante venant d’un écologiste, même de Marque déposé. Lisez plutôt :

« Que cela nous plaise ou non en tant qu’écologistes, la perspective première de l’économie pour Chypre, c’est évidemment le gaz et le pétrole. Les questions qui se posent sont les suivantes : qui et comment ? On les aide parce que c’est une perspective. Il y a donc le tourisme, le gaz et le pétrole. »

Je n’invente rien, tout est consigné dans le recueil des débats mis en ligne vendredi après-midi (page 18). Certes, on sait depuis peu que les eaux chypriotes pourraient receler d’énormes quantité de gaz, susceptibles de rapporter à ce petit pays 600 milliards d’euros. Le partage des parcelles en haute mer a déjà commencé entre les compagnies pétrolières et Total a récemment eu son lot.

Mais cette exploitation outre les tensions qu’elle crée avec les voisins de l’île, comportent également des risques écologiques non négligeables pour la méditerranée déjà bien malade. Et, naïf que j’étais, je croyais que la lutte contre le réchauffement climatique nous commandait, surtout quand on a une conscience écologique, de rechercher d’autres modes de développement que ceux basés sur le pétrole et le gaz. Apparemment l’impératif productiviste est chez Daniel Cohn-Bendit, le pape des Verts européens, encore plus fort.

P.-S.

Photo : © European Union 2013 - EP
Making off : J’avais lu un résumé de cette intervention de Daniel Cohn-Bendit sur le blog européen de Jean-Luc Mélenchon. Comme il se dit beaucoup que le candidat du Front de gauche exagère, et n’ayant trouvé nulle trace des bonnes idées de Dany sur le blog de Jean Quatremer, le journaliste de référence européenne que Le Monde envie à Libération, et que Nicolas Beytout convoiterait pour son futur quotidien (les gens sont méchants...), j’ai jugé prudent d’attendre que les services du parlement nous fournissent la retranscription des débats. D’où ce décalage motivé par le seul souci de vérifier une information inouïe.

Commenter (18)

Commentaires de forum
  • Lyonnais 20 avril 2013 à 13:14

    Malheureusement, Jean-Luc Mélenchon n’exagère pas sur son blog... Il est seulement bien souvent en avance, comme pour la zone de libre échange USA-Europe ou le bradage d’EADS par l’état...
    C’est bizarre, personne ne cite jamais son blog, on ne s’attache qu’à ses paroles. Pourtant : "les paroles s’envolent, les écrits restent" !
    Quant à Cohn -Bendit, à mettre dans le même sac que Frigide Barjot !

    Répondre à ce commentaire

  • franc93 20 avril 2013 à 13:30

    Cher Michel, ton souci de la vérification t’honore mais il est ici excessif : de la part de DCB le pire est toujours sûr.

    Répondre à ce commentaire

  • pour laisser la Turquie gérer le gaz/ pétrole ?? c est tout à fait le projet des USA et du FMI pour leur pipe line et gazoduc depuis israel et surtout sans les Russes. On va donc payer un gros billet au state à Israel et au Turc , juste pour profiter de réserves naturel EUROPÉENNE ?? soit c est un con soit il bosse effectivement pas pour l europe

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Biojm2 25 avril 2013 à 23:56

      J’opterais pour ta 1er proposition, c’est un vieux con qui commence a être sérieusement sénile.

      Répondre à ce commentaire

    •  
      Nascimento 7 août 2013 à 21:49

      Réserves " européennes".. Le site se trouve entre Chypre et Israël. Chypre étant culturellement rattaché à l’Europe mais physiquement au Moyen-Orient, ce site est tout sauf une réserve européenne.

      Répondre à ce commentaire

  • morvandiaux 21 avril 2013 à 07:58

    daniel cohn-bendit, josé bové ...se révèlent être les marionnettes utiles !
    lire le site "européen" de JL Mélenchon
    http://europe.jean-luc-melenchon.fr/

    Répondre à ce commentaire

  • morvandiaux 21 avril 2013 à 08:02

    daniel cohn-bendit, josé bové ...se révèlent être les marionnettes utiles !
    lire le site "européen" de JL Mélenchon
    http://europe.jean-luc-melenchon.fr/

    José Bové et Jean Quatremer, même combat ?
    http://leblogdumexicain.over-blog.c...

    Répondre à ce commentaire

  • Indi 21 avril 2013 à 10:13

    DCB est un pragmatique avant tout et je lis sa declaration dans ce sens. Je pense qu il ne souhaite pas l utilisation des ressources carbonnees fossiles a outrance mais l analyse qu il fait de la situation chypriote l amene a retenir cette solution comme un possible realiste. Chaque choix politique entraine des risques et il est important de se determiner en fonction du risque que l on estime etre le plus acceptable. Ne presenter que l ideal est du populisme demagogique. Et cela aussi est un risque.....acceptable ?

    Répondre à ce commentaire

    •  
      sylvie 22 avril 2013 à 12:54

      Le pragmatisme doit s’arrêter là où commence le danger : tuer définitivement la Méditerranée à l’issue d’une marée noire. Le capitalisme vert n’est pas et ne sera jamais écologique : le fric, non seulement ça se trouve mais ça se fabrique à partir de rien.
      Une planète de rechange : y’en a pas. On ne peut pas fabriquer une nouvelle planète terre. On ne peut pas acheter une nouvelle planète terre.
      C’est si difficile à comprendre ?

      Répondre à ce commentaire

  • Thalassa35 21 avril 2013 à 11:36

    Et bien DCB cette fois me déçoit... Je connais Chypre... j’ai du mal à imaginer les plateformes pétrolières au large des plages... Le tourisme actuellement relativement en panne me semble une bien meilleure voie à renforcer... les services pour lesquelles les chypriotes grecs ont une économie moderne, et les échanges avec les voisins turbulents devraient être mis en avant plutôt que de nouvelles sources de conflits... mais le pétrole ??? Peut-être angélique et idéaliste comme point de vue, mais tout cela me fait bien peur. Encore une fois, je vais dire, heureusement pour les chypriotes grecs que les britanniques ont toujours leurs bases militaires chez eux. Ca aidera peut-être tout le monde à se tenir tranquille...

    Répondre à ce commentaire

  • Tonton Roland 21 avril 2013 à 13:47

    Con-Bendit (il n’y a pas de faute "d’orthographe") ne me déçoit plus depuis longtemps, il n’a plus toute sa tête.. Il est là pour "exister".
    Ses diatribes contre, par exemple le "dictateur Chavez" (oui, bon, cela fait beaucoup de "...") montrent qu’il a des obsessions. Quelques bonnes sorties à propos de la Palestine, sachant toutefois que c’est pour faire parler de lui. On a pu le croire, il y a des décennies, mais c’est fini. Pour beaucoup, il est au niveau de Nicolas Hulot.

    Répondre à ce commentaire

  • RAMONA 21 avril 2013 à 20:16

    DCB regarde juste la réalité en face : Chypre a du gaz et du pétrole et rien ni personne ne l’empêchera de l’exploiter. Et son intervention commence d’ailleurs par "que cela nous plaise ou non"...
    Le tourisme peut sembler une voie préférable à Thalassa35 mais alors il faudra bien alimenter les avions en carburant. Et le tourisme c’est avion, béton exploitation

    Répondre à ce commentaire

    •  
      CramSi 24 avril 2013 à 11:06

      Donc "que cela nous plaise ou non", DCB avoue que l’alternative qu’il est censé porter n’en est finalement pas une.

      Pourquoi ne suis-je pas surpris ?

      Répondre à ce commentaire

  • Nafissatou 24 avril 2013 à 11:06

    Cela fait beaucoup de "dérapages" pour un seul homme. Mais il faut le comprendre, il s’inquiète pour sa pension à venir, et donne lourdement des garanties à des groupes de pression qui pourraient penser à rémunérer ses bonnes intentions. L’autre hypothèse, une sénilité précoce, ne me parait pas pertinente, quoique...

    Répondre à ce commentaire

  • Mais il devait pas "arrêter"... ? ... enfin je veux dire, de "faire de la politique" ??? non... ? ah bon... faudrait quand même qu’il y pense...

    Répondre à ce commentaire

  • À quoi sert Cohn Bendit ? À rappeller à de vieux imbéciles qu’ils ont été de jeunes imbéciles ?

    Répondre à ce commentaire

  • el pueblodomingo 26 avril 2013 à 19:08

    rien ne me surprend ,pas très frais en 1968 il continu en 2013 , affligeant !!!!!!
    basta les salopards à coups de ballets et coups de pieds au cul

    Répondre à ce commentaire

Commenter (18)

Commenter

haut-pub
« novembre 2014
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature