haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Médias > Charlie Hebdo : des caricatures cyniques et désolantes

Par Christophe Kantcheff - Suivre sur twitter - 19 septembre 2012

Charlie Hebdo : des caricatures cyniques et désolantes

« Charlie Hebdo » publie de nouvelles caricatures de Mahomet. La liberté d’expression qu’invoque l’hebdomadaire ressemble à un prétexte.

Re-belote. Charlie Hebdo a décidé de publier de nouvelles caricatures du prophète Mahomet dans son édition parue ce mercredi 19 septembre. Et comme en 2006, où l’hebdomadaire avait inauguré le genre et atteint des records historiques de ventes, le numéro s’était déjà envolé de tous les kiosques dès le milieu de la journée. L’exercice est incontestablement profitable, tant sur le plan commercial qu’en termes de buzz. Ce serait pécher par naïveté que de penser que ces considérations n’entrent pas en ligne de compte(s) dans cette récidive.

Ce n’est certes pas sur ce genre de motivations qu’insiste Charb, le directeur de la publication de Charlie Hebdo, mais sur le noble combat que représentent la liberté de la presse et la liberté d’expression. L’argument a pour mérite de mettre en difficulté ceux que ces caricatures affligent ou agressent. Ne serions-nous pas là en présence d’affreux censeurs, militants d’une presse muselée, pisse-vinaigre liberticides que l’humour émancipateur insupporte ?

Pas si sûr. Il manque peut-être quelques subtilités dans la forte pensée du directeur de Charlie Hebdo. « Si on commence à se dire “on ne peut pas dessiner Mahomet”, ensuite il ne faudra pas dessiner des musulmans tout court (…) Si on commence à céder sur un détail, c’en est fini de la liberté d’expression », a-t-il déclaré sur Europe 1.

Une affirmation qui engendre quelques interrogations. Est-ce « céder sur un détail » que de considérer la liberté d’expression comme n’étant pas l’apanage de l’irresponsabilité ou de l’inconscience ? Est-ce « céder sur un détail » que d’envisager le contexte dans lequel on pratique l’art de la caricature, et qui hélas, au-delà même de la vidéo islamophobe qui a mis le feu aux poudres, prédispose à une assimilation abusive entre islam et islamistes ? Enfin, est-ce « céder sur un détail » que de prendre en compte, dans une société où le racisme anti-arabe et anti-musulmans est galopant, une spécificité de la culture islamique où la figuration du Prophète est plus que problématique ?

Voilà des questions que même les hérauts de la liberté d’expression de Charlie Hebdo n’auraient pas dû négliger. Au lieu de quoi, un journal éminemment satirique s’enorgueillit de publier ces désolantes et cyniques caricatures. Le rire aussi est une affaire d’intelligence.

Nota Bene :

Photo Charb : AFP/Fred Dufour

Commenter (51)

Commentaires de forum
  • jo 19 septembre 2012 à 19:44

    Dire que vous vous pensez comme la pointe la plus acérée de gauche et que vous produisez ...
    cet article ! ! !
    Qu’on aime ou qu’on n’aime pas Charlie Hebdo ( ce qui est mon cas)

    Il ont raison ! ! ! et doivent être éfendu

    Les religions sont des plaies et L’islam comme toutes

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Mu 19 septembre 2012 à 21:41

      Certes, les extrémismes religieux sont des plaies ; mais ouvrir, en toute conscience, ( enfin, j’ose espérer que c’était réfléchi), grand la porte à l’extrême droite n’est en rien salutaire, ni édifiant.

      Répondre à ce commentaire

      •  
        jo 20 septembre 2012 à 13:16

        Les religions en général pas l’extrémisme ( sont des plaies)

        Répondre à ce commentaire

    •  
      Valere 19 septembre 2012 à 21:42

      Êtes vous vraiment au courant du passif de ce torchon en matière de défense de la liberté d’expression quand il s’agit de critiquer la politique de l’État raciste Israélien ? Sinon adressez vous à Siné ou à d’autres de ses anciens collaborateurs, Mona Chollet ou Olivier Cyran par exemple.
      Il s’agit simplement d’une bande d’arrivistes prêts à tout pour accéder à la reconnaissance médiatique à l’image de leur modèle Philippe Val. Leurs meilleurs supporters sont maintenant les Guéant, Fillon, Morin et Le Pen.

      Répondre à ce commentaire

      •  
        jo 20 septembre 2012 à 13:18

        Qu’importe. Qu’est-ce que cela change au fait qu’ils peuvent faire de tels dessins.
        Que préconisez-vous : les interdire ?

        Répondre à ce commentaire

        •  
          Carida 21 septembre 2012 à 11:05

          @"Jo" :
          Personne ne dit qu’il faut les interdire, ces foutus dessins ! Mais vous, vous "disiez" dans votre précédent commentaire qu’il fallait "défendre" Charlie Hebdo...
          Et bien, non !
          Non, je ne défendrai pas des soi-disant journalistes satiriques qui ont fait leur fond de commerce des caricatures touchant à l’Islam, et qui plus est, réagissent là à l’occasion de la sortie d’un navet réac minable. Ils appellent ça de la critique ? Non mais, qu’ils arrêtent de se prendre pour les Philosophes des Lumières, dont ils n’ont ni l’intelligence, ni le courage. Ils ne transgressent absolument rien et ne font rien avancer ! Il n’y a pas plus consensuel qu’eux ! Pour moi, leur attitude est digne de celle de vendus sans envergure, c’est tout. Je ne vois pas pourquoi je défendrais cela.
          Comme cela a été dit plus haut, ils disposent de suffisamment d’appuis dans le tout-Paris médiatique et bien pensant, ils sont déjà très bien défendus, on ne va pas en rajouter !

          Répondre à ce commentaire

          •  
            Laurent 21 septembre 2012 à 19:58

            @carida
            C’est oublier un peu vite l’incendie criminel du siège de Charlie en novembre dernier, la preuve que les journalistes que vous traitez plus ou moins de lâches peuvent courir des risques réels. Je veux bien que Charb et Cie aient flairé là une bonne affaire commerciale, personne n’est pur, et alors ? Dire que les caricatures anti-musulmanes sont leur fond de commerce c’est oublier que ce journal tire à boulets rouges sur toutes les religions et a eu plus d’une fois maille à partir avec des associations catholiques. Y aurait-il deux poids deux mesures, des religions dont on peut se moquer et d’autres non ?

            Répondre à ce commentaire

            •  
              Jean 22 septembre 2012 à 00:01

              C’est absolument faux, Charlie Hebdo évite soigeusement de s’en prendre à l’idéologie sioniste.
              Pourquoi ? A cause de Val ? ????

              Répondre à ce commentaire

      •  
        jioaparis 20 septembre 2012 à 18:54

        Tu n’as jamais lu Charlie Hebdo. Charlie critique régulièrement la politique israelienne et cela depuis des années.

        Répondre à ce commentaire

      •  
        albert 24 septembre 2012 à 18:17

        Quelque chose vous gène et vous regarder ailleurs... De toute évidence vous n’appréciez pas que l’on ose toucher à l’Islam donc vous regardez ailleurs... Lisez Charlie, ça vous évitera d‘écrire des contres-vérités.

        Répondre à ce commentaire

    •  
      21 septembre 2012 à 01:38

      Du politis pur jus.

      Répondre à ce commentaire

  • Eloïse 19 septembre 2012 à 20:10

    Et peut être dans leur cheminement intellectuel auraient ils pu inclure les éventuelles conséquences sur nos concitoyens expatriés dans le monde arabe ??
    J’ai peur pour mes enfants et petits enfants !

    Répondre à ce commentaire

  • Michel 19 septembre 2012 à 21:58

    Tout comme Castoriadis dans le domaine de la Politique (pour paraphraser, la liberté de pouvoir tout faire ne signifie pas qu’il faille VRAIMENT tout faire) il me semble que ce n’est pas parce qu’on a la liberté de tout dire qu’il faille dire n’importe quoi.

    Il y a des questions, comme le dit l’article, qui peuvent poser problèmes, et que l’on doit aborder avec un peu plus d’intelligence du contexte.

    Toutefois, c’est aussi au recepteur du message de faire une part du chemin.

    La signification d’un signe est une question délicate, et cela devrait être l’objet d’un peu plus de formation, dès l’école. Plus de formation, pour plus d’intelligence.

    Répondre à ce commentaire

  • Monk 19 septembre 2012 à 23:00

    Ce n’est pas tant les caricatures elles-même qui posent problème. Charlie Hebdo a effectivement entièrement le droit de s’exprimer (je suis pour une totale liberté d’expression moi-aussi... même celle d’un BHL c’est pour dire !).
    Le problème c’est l’inquiétant manque de culture de Charlie Hebdo sur l’état du monde. Il croit s’en prendre à des intégristes alors qu’il participe directement au développement de ces intégrismes en restant totalement aveugle à la réalité. Réalité qui fait qu’une grande partie de la planète ne supporte plus l’arrogance de "l’occident" qui fait la morale au monde entier alors que son histoire est une des plus criminelles de l’humanité. Si cette haine de l’occident monte autant on devrait peut-être se demander pourquoi au lieu de traiter les autres de barbares !
    L’occident ça n’est bien sur pas l’ensemble de la population occidentale, mais l’image de cet "occident" véhiculée par les politiques d’ingérence et le monde médiatique est absolument catastrophique.
    (Irak, Afghanistan, Palestine, Libye, Iran etc...etc...) L’occident n’aurait-il pas une grosse part de responsabilité dans le bordel ambiant ?

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Betty 20 septembre 2012 à 12:00

      Ou bien sur, tandis que l’arrogance des musulmans n’existe pas. "Leur part de responsabilité dans le bordel ambiant" pas davantage, ben voyons. La montée de la violence dans le monde musulman, c’est de la faute des Occidentaux. L’attentat contre l’ambassade de Benghazi (30 morts), celui de mardi à Kaboul (12 morts), ce n’est pas de la faute des intégristes djihadistes, seulement de ceux qui les provoquent. Ils ne sont responsables de rien. Et puis d’ailleurs, pourquoi tant insister sur les morts qu’ils provoquent, c’est si peu important en proportion d’un film débile suivi de dessins tellement violents qui suscitent leur juste courroux. Moi je trouve qu’on devrait les encourager, même. Quelques têtes coupées, ils auraient bien le droit, ça les soulagerait. Et puis pour leur prouver notre bonne volonté occidentale, on devrait interdire Youtube et les vidéos sur internet, le blasphème, la musique en place publique et les spectacles humoristiques, France 4 et Rires et chansons. Qu’en pensez-vous ?

      Répondre à ce commentaire

    •  
      jioaparis 20 septembre 2012 à 18:56

      Ca tombe bien, Charlie Hebdo critique également les dérives de la politique étrangère américaine, la politique israelienne vis a vis des palestiniens , la société de consommation, la capitalisme....

      Répondre à ce commentaire

      •  
        Gilbert Duroux 21 septembre 2012 à 03:50

        Vous en parlerez à Siné.

        Répondre à ce commentaire

  • Pharry 19 septembre 2012 à 23:15

    "Est-ce « céder sur un détail » que de prendre en compte, dans une société où le racisme anti-arabe et anti-musulmans est galopant, une spécificité de la culture islamique où la figuration du Prophète est plus que problématique ?"

    Oui, ça s’appelle céder sur un détail.

    La France n’a pas à se soucier de la spécificité de la culture islamique sur la figuration du prophète. Les musulmans qui vivent en France doivent par contre se soucier de la spécificité de la culture française, où le droit au blasphème figure en bonne position, et qui est issue de la civilisation chrétienne de l’image et de la représentation. Les musulmans qui vivent en France doivent aussi comprendre que la France est notamment le pays de Voltaire. Les interdits spécifiques qui touchent les musulmans (interdiction de représenter le prophète ou un homme, interdits alimentaires) les touche eux, EXCLUSIVEMENT, les autres n’y pas à s’y soumettre.

    Affligeant cet article. Il y a un ferment de censure prêt à se développer dans les cerveaux de nos "libres penseurs", apparemment.
    On a aussi le droit de faire une critique républicaine, culturelle ou théologique de l’islam (ce qui ne fait pas Charlie Hebdo, trop consensuel).

    Et quand Charlie Hebdo a multiplié les caricatures sur les catholiques et même sur Jésus Christ (celle intitulée "dîner de cons", avec Jésus en organisateur), ça n’a ému personne - et encore heureux.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Valere 20 septembre 2012 à 09:18

      Voltaire a passé sa vie à essayer de faire embastiller Rousseau. Son fameux "je me battrais jusqu’à la mort pour défendre votre droit à dire des bêtises" relève de la posture si chère aux hommes de son époque.

      Répondre à ce commentaire

  • Pharry 19 septembre 2012 à 23:16

    Le racisme "anti-musulmans" ou "anti-islam" n’existe pas sinon, sauf à considérer que l’islam est une race.
    "L’islamophobie" n’existe pas non plus, sauf à considérer que la critique d’une religion est devenue interdite en France.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Valere 20 septembre 2012 à 10:25

      ...Et le racisme n’existe pas vu qu’il n’y a pas de races et que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil...Et bla...bla...bla...

      Par ailleurs, dans cette histoire, la liberté d’expression a été proclamée en danger, notamment par Fillon et Le Pen, dès l’annonce par Charlie de la publication de ses nouvelles caricatures et en l’absence de toute réaction des musulmans. Lesquelles réactions n’ont pas dépassé le stade de la simple désapprobation tout en appelant les musulmans à ne pas céder à la provocation. Ce qui n’a pas empêché le rédac’chef de Charlie de parler de "réactions hystériques". Ce n’est même plus de la provocation, mais de la manipulation de l’opinion publique. 10 ans de politique UMPiste du bouc-émissaire ont décidément fait beaucoup de dégâts dans les esprits. Et difficilement réparables.

      Répondre à ce commentaire

  • Arno 20 septembre 2012 à 02:20

    Bizarrement, on entend moins les défenseurs de la liberté d’expression quand il s’agit par exemple de contester les explications qui nous ont été données sur les attentats du 11-Septembre..
    Voir les prétextes pathétiques généralement utilisés :
    Faut-il empêcher de parler ceux qui s’interrogent sur le 11-Septembre ?

    Répondre à ce commentaire

  • raphaël 20 septembre 2012 à 12:37

    Je suis abonné à Politis et ne lis plus charlie depuis longtemps, mais je trouve ca un peu limite de circonsrire la volonté de charlie de publier les caricatures de Mahomet à de simples considérations matérielles ( même si elles ne sont évidemment pas à exclure). Toutes les semaines Charlie Publie des dessins en fonction de l’actualité et en l’occurence les réactions d’extremistes musulmans au film islamophobe sont l’actualité ( même si cela prend évidemment trop de place à mon sens dans le traitement médiatique par rapport à d’autres sujets bien plus importants). Mince ne demandez pas à charlie de tenir un rôle qui n’est pas le sien c’est un journal SATIRIQUE. Toute cette affaire mediatique confirme une chose, il est complique aujourdhui de caricaturer, de tourner en dérision l’islam. Rire des caricatures de mahomet ( mais aussi du pape, de juifs orthodoxes ou que sais je encore) est tout à fait compatible avec la dénonciation des discours racistes, le fait d’avoir en horreur la politique de sigmatisation que l’on a enduré pendant 5 ans à propos des musulmans de la part de l’UMP et d’être contre la loi qui interdit le voile à l’école. Demander à des caricaturistes de la mesure est aburde, ou alors il faut changer la définition du mot caricature, où alors on légifère pour circonscrire la caricature à des objets bien identifiés en exluant les réligions, quel progrès de la civilisation en perspective !.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      GM19 20 septembre 2012 à 14:59

      Allons, ne soyons pas naïfs. Si Charlie a publié ces dessins, ce n’est pas pour "faire rire". Dans le contexte, c’est une prise de position, un acte politique. Il se place totalement en soutien du "film" d’extrême droite américain.

      Je ne souhaite pas l’interdiction de Charlie, pas plus que je ne demande celle de Rivarol ou celle de Minute. Mais je les place dans le même panier

      Répondre à ce commentaire

      •  
        raphaël 20 septembre 2012 à 17:36

        Charlie d’extrème droite, Charb d’extrème droite, belle finesse d’analyse... DIEU sait que je n’ai plus charlie en odeur de SAINTETE depuis qu’ils ont viré Siné mais bien avant je ne supportais plus les éditos de VAL mais de là à dire que Charlie est d’extrème droite parce qu’il caricature l’ISLAM c’est absurde. Non de DIEU !

        Répondre à ce commentaire

        •  
          GM19 20 septembre 2012 à 18:11

          Ce n’est pas la caricature de l’Islam qui est en elle-même d’extrême droite. C’est le fait de le faire maintenant, alors qu’on sort de 5 ans de Sarkozy au cours desquels les Musulmans ont servi de boucs émissaires faciles et permanents, et que sort aux USA ce court métrage qui lui est clairement extrémiste. En publiant ces caricatures maintenant, Charlie fait le choix de se placer dans la même logique que les auteurs de ce film, et que Sarkozy courant après le FN.

          D’ailleurs Marine Le Pen ne s’y est pas trompée : http://tempsreel.nouvelobs.com/soci...

          Et Ivan Rioufol, l’éditorialiste fasciste du Figaro non plus : http://blog.lefigaro.fr/rioufol/201...

          Répondre à ce commentaire

          •  
            raphaël 20 septembre 2012 à 19:18

            Selon ton raisonnement, les caricaturistes doivent donc pourvoir caricaturer l’islam quand ? A la mi mandat ? A la fin du quinquennat ? Pendant la trève des confiseurs ? Pendant les vendanges ? Qui décide de quand on estime que c’est opportun de caricaturer l’islam ? Toujours si on suit ton raisonnemnt limite ( euphemisme) Madame lepen est contre le traité de stabilité europeen tout comme beaucoup à gauche ca fait du front de gauche des gens d’extreme droite...
            Drôle d’argumentaire....

            Répondre à ce commentaire

            •  
              GM19 20 septembre 2012 à 20:58

              En ce moment, en France, mais pas que, il y a une sale ambiance vis à vis des musulmans. Franchement, j’aimerais pas être Musulman en France aujourd’hui.
              Ils s’en sont pris plein la gueule sous Sarkozy (on a déja oublié le débat sur l’ "identité nationale et ses dérives ?) Ils s’en sont pris plein la gueule de la part de la droite et de l’extrême droite pendant la période électorale. Ils se tapent la provocation du film américain. Et Charlie Hebdo participe à la curée.

              Répondre à ce commentaire

  • amendine 20 septembre 2012 à 16:43

    Ah la la....quand les intellos s’y mêlent...
    Quand je pense qu’ils ( les journalistes de C.Hebdo) sont payés peut être dans les environs des 3000 euros par mois , qu’ils possèdent un bel appart à Paname, bref....qu’ils sont populaires juste dans leurs dires mais pas sur leurs fiches de paie,
    Ils sont bien heureux ou plutôt ils en ont rien à foutre de voir le peuple, les peuples, ceux qui n’ont pas l’argent, ou les non-intellos se frapper, s’entretuer....
    Ah la la pauvre liberté d’expression, tu n’as plus de sens....

    Répondre à ce commentaire

  • HECTOR CHRISTOPHE 20 septembre 2012 à 16:57

    dommage que dans cette affaire vous soyez au cote des intégrismes
    la gauche de la gauche semble condamner a rester minoritaire
    avec des positions pareilles
    un peu de solidarité avec les blasphemateurs
    seraient une preuve de courage
    nom de DIEU

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Valere 20 septembre 2012 à 18:26

      En quoi le choix d’être du côté du manche constitue-t-il un acte de courage ?

      Répondre à ce commentaire

  • triple buse 20 septembre 2012 à 18:26

    Vous n’avez visiblement pas ouvert ce numéro de charlie hebdo monsieur Kantcheff !
    Sinon vous auriez remarqué que ces caricatures sont destinées aux salafistes ainsi qu’aux intégristes catholiques.. et puis je vous rappelle que le principe de charlie est d’être anti-clérical.
    Grâce à vous la mauvaise foi (héhé) a de beaux jours devant elle !

    Répondre à ce commentaire

  • fraternitain 20 septembre 2012 à 22:26

    je suis affligé par cet article

    certes je trouve que charlie n’aurait pas du publier cela maintenant, pourquoi mettre d e l’huile sur le feu ?

    mais se prétendre de gauche "dure" et defendre une sorte de supériorité du religieux alotrs que cet intégrisme est une veritable plaie ! et certains commentaires qui assimilent ceux qui se battent contre cette vision étriquée qui nous menace (les femmes, les homos, les arabes laiques etc) à l’extreme droite ?

    restons lucide : charlie est lourd, peu raffiné, peut etre mercantile, mais ceux qui nous menacent ce sont le s manifestants violents et haineux (en france, en tunisie, au pakistan les avez vous vus seulement ??)qui veulent interdire ce qui leur deplait

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Gilbert Duroux 21 septembre 2012 à 03:54

      Moi aussi je suis affligé par l’argument final utilisé (la représentation de Mahomet). Je savais bien que Politis avait ses racines chez les curés, mais là, c’est vraiment gros. Pour autant, je suis assez en accord avec Besancenot lorsqu’il fait remarquer, citant Desproges (pour qui “on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui”) que la publication du grand combattant de la liberté Charb a lieu “dans un contexte où les premières caricatures ont été amenées par un film islamophobe”. “Emboîter le pas d’un film de fachos ce n’est pas une bonne idée. Et je n’ai pas envie de mêler mon rire avec le leur” a expliqué Besancenot sur le Mouv’.

      C’est vrai que CH aura beau glisser quelques caricatures de rabbin ou de cureton dans ses pages pour faire diversion, c’est bien une religion qui est particulièrement pointée alors que la plupart des musulmans sont pas pire que les cathos ou les porteurs de kippas.
      Pour ma part, je conchie toutes les religions à égalité. Et que je sache, celle qui a le plus de pouvoir, en France, c’est pas la religion des musulmans mais celle qui a des privilèges particuliers dans l’est de la France : en Alsace et en Moselle. Je ne vois pas que les bougnoulophobes comme Élisabeth Lévy, Richard Millet, Éric Zemmour, Alain Soral, Robert Ménard, Alain Finkielkraut et autres laïcards à géométrie variable fassent du combat contre le Concordat leur combat prioritaire.

      Répondre à ce commentaire

  • cheval boiteux 21 septembre 2012 à 01:40

    Fut un temps (lointain) où Charlie Hebdo et ses rédacteurs s’efforçaient d’éviter la police qui les harcelait, aujourd’hui, les CRS les protègent, c’est un autre "Charlie". Le nouveau Charlie (Comme on dit les nouveaux philosophes) a exclu Siné pour antisémitisme, il monte dans le train de l’Islamophobie et prétexte de liberté pour attiser la haine. Qui a acheté le titre ?... À qui appartient cet humour devenu officiel, intouchable et barricadé derrière une bonne conscience qui détruit l’intelligence ? La propagande et la soumission à des intérêts mystérieux sont-elles les nouvelles exigences de la caricature ?

    Répondre à ce commentaire

  • mahou 21 septembre 2012 à 16:04

    Pas d’avis définitif quant au caractère souhaitable de publier de tels dessins (ça fait pas avancer le schmilblick) mais... Lisant Charlie par intermittence, j’ai un peu de mal à comprendre les termes du procès intenté.

    1) arrêtons de sortir en permanence l’affaire Siné. Val n’est plus à Charlie, au grand soulagement de l’équipe qui ne l’appréciait pas forcément ; et le journal a bien changé depuis son départ, raison pour laquelle je le lis à nouveau.

    2) on évoque le "Buzz", cela me dépasse un peu : qui fait le buzz ? Le principe de Charlie, c’est de commenter l’actualité de manière satirique. Ce n’est pas nécessairement fait systématiquement de la manière la plus fine qui soit. Bref, comment passer à côté de cette actualité là ? Il y a plein d’autres choses dans ce numéro et en soit, il n’y a vraiment pas de quoi fouetter un chat. Ce n’est pas l’équipe de Charlie qui nous a foutu les dessins sous le nez, cela fait des années que les Charlie sont bourrés de dessins hyper trashs sur tous les sujets et pas uniquement sur l’islam. Il y aurait de quoi faire 5 scandales par semaine. Il ne s’agit pas d’un média de masse qui sauterait à la gorge des gens. D’autant plus que c’est le salafisme qui est visé.

    En plus, on parle souvent de la une, sur laquelle ne figure même pas Mahomet.

    3) le contenu de Charlie n’est franchement pas si con que ça ; y’a des articles de fond, des enquêtes, toutes les confessions en prennent pour leur grade dans une tradition de "bouffeurs de curés".

    4) connaissant les difficultés de la presse écrite, on ne peut toutefois pas s’empêcher totalement de penser qu’ils puissent vouloir faire sciemment le buzz. Encore que, je n’en suis pas sûr à 100%, vu les risques encourus.

    5) Il faudrait étudier de plus près voir s’il y a vraiment déséquilibre dans le traitement de l’islam radical par Charlie. Mais la polémique actuel ne porte pas là-dessus.

    Maintenant, qui instrumentalise Charlie ? Qui interprète le contenu de Charlie en lui prêtant des propos / amalgames qui ne sont probablement pas dans la tête des dessinateurs ? Un dessin de presse n’est-il pas intrinsèquement ambigu et n’est-ce pas le format qui pose souci à qui ne sait pas l’interpréter ?

    Répondre à ce commentaire

  • Robert 21 septembre 2012 à 18:16

    Charlie est composée d’une bande de nullards, à l’époque de Siné hebdo ceux-ci ont même montrer des cas flagrants de plagiat concernant certaines Une de Charlie.Quant à son lectorat il est composé de gens globalement assez incultes qui rient sans finesse et qui confondent caricatures et dessins grossiers. Ces gens ont beau se dire de gauche, ils représentent la honte de la gauche au sens de Primo levi " la honte d’être un homme".

    Robert

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Gilles 21 septembre 2012 à 18:21

      Edito vidéo très intelligent de Clémentine Autain sur Regards qui rejoins le point de vue de Politis.
      A bas la bêtise ! Nuisons à la bêtise.

      Répondre à ce commentaire

      •  
        JF 21 septembre 2012 à 19:41

        Rappelez-vous, Pierre Carles avait réussi à faire dire à Charb que Val n’était pas du tout le type de personne qu’il fallait à la direction de Charlie du temps ou Charb avait Val comme directeur.
        Charb est un crétin.

        JF

        Répondre à ce commentaire

      •  
        mahou 22 septembre 2012 à 10:46

        100% d’accord avec Clémentine, bien évidemment. J’ai cependant l’impression qu’on sur-interprète une poignées de caricatures (hors du contexte du journal) et qu’on incrimine le journal de cultiver un amalgame qui n’est absolument pas dans la tête de leurs auteurs.

        Le problème n’est donc pas Charlie, c’est sa récupération, et l’affaire, hors de proportion, de mon point de vue.

        J’ose espérer, comme l’indique un commentaire plus haut, que les lecteurs de Charlie ne sont pas tous des crétins qui ont une vision binaire des choses.

        Répondre à ce commentaire

        •  
          Valere 23 septembre 2012 à 10:55

          Pour ce qui est de manier l’amalgame, les citations tronquées (voire mensongères), l’accusation en miroir, les sophismes à 2 balles, les approximations, les Val, Biard, Fourest, Venner, Charb... collabos présents ou passés de Charlie, sont largement au niveau des petits propagandistes de toujours.

          Répondre à ce commentaire

          •  
            mahou 23 septembre 2012 à 23:52

            Je lis avec attention votre réponse car cela m’intéresse réellement d’y voir plus clair. Vous en dites trop ou pas assez.

            Concrètement, à quel genre de procédés dois-je être vigilant quand je lis le Charlie actuel, post-Val, post-Fourest ?

            J’aimerais bien comprendre, j’ai l’impression de croiser partout sur le net de vieilles rancœurs de non- ou ex-lecteurs, sans jamais arriver à me les faire expliciter.

            Répondre à ce commentaire

  • gaetan 23 septembre 2012 à 09:14

    Les termes de cynique et désolant du titre sont très bien choisis car ils reflètent exactement l’attitude de ceux avec qui j’ai essayé laborieusement d’avoir une conversation qui à chaque fois a tourné à l’impasse. En 1989, au départ de l’affaire du voile la situation était encore pire. N’avez-vous pas remarqué une chose : ce sont les mêmes qui lisent Charlie et qui présentent Houellbec comme un grand écrivain !

    Gaetan

    Répondre à ce commentaire

  • Alef 19 25 septembre 2012 à 15:01

    Droles ,cyniques,justes,mais pas désolantes,toutes les religions ,sectes etc méritent des caricatures et tant mieux ,c’est très sain pour tous ceux qui vivent dans des quartiers ou des endroits où l’emprise d’une religion est étouffant,j’en sais quelque chose car j’ai quitté la banlieue parisienne pour respirer et mes enfants avec, surtout quand c’est des filles !
    Que l’on ose s’attaquer à de l’obscurantisme fait beaucoup de bien.Et surtout s’en moquer !

    Répondre à ce commentaire

  • juju 27 septembre 2012 à 11:52

    Pour moi CH est fidèle à sa devise "bête et méchant" et a réussi à mettre la pagaille à gauche.Pain béni pour QUI au fait ? Les racistes tombent les masques ! Le racisme, une pulsion , un poison qui s’instille ,l’air de rien, dans toutes les couches sociales et qui pourrit l’air déjà bien pollué de ce pays ! On est en train de tuer l’intelligence et la violence gagne quotidiennement du terrain.
    « La vigilance n’est pas la méfiance. Ce n’est pas, en l’occurrence,
    l’inquisition que la liberté d’expression doit susciter mais la conscience
    qu’il y a dans l’amer dénigrement des autres un dénigrement de soi qui
    mériterait plus d’attention de la part de chacun. L’indignation est une forme
    honorifique de l’abdication. »
    Raoul Vaneigem, Rien n’est sacré, tout peut se dire.
    Réflexions sur la liberté d’expression (2003).

    Répondre à ce commentaire

    •  
      christophe 27 septembre 2012 à 19:30

      Cher juju,
      Cette réflexion généraliste me semble un peu laborieuse, que voulez-vous dire au fait et le savez
      vous vous-même ?

      Christophe

      Répondre à ce commentaire

      •  
        28 septembre 2012 à 18:17

        merci pour votre question.Je sais très bien ce que je veux dire.
        Partageant les orientations et les engagements de Politis, je suis curieuse des avis de ses lecteurs.
        J’approuve l’article de Politis sur les caricatures mais lorsque avec certains mes amis du FdG,, ou altermondialistes ,humanistes de toutes nationalités et milieux sociaux j’essayai d’aborder le sujet dans le même esprit, comme le dit gaetan, nos conversations ont tourné à l’impasse. Sur l’évolution de CH voir : http://www.archyves.net/html/Blog/?...
        Cette affaire est, il me semble, le révélateur de la confusion voulue et entretenue par les "grands" médias, qui pour mieux vendre, quoi de mieux que le marketing de la peur. ?
        ,Mais je pense aussi, que, lepenisation des esprits+thèse du choc des civilisations imprègnent peu à peu toutes les consciences. Je bondis à certains propos sur France Culture ou dans le Monde et des livres tel "le déni des cultures" de Hugues Lagrange bien analysé par Eric Fassin sont dangereux. Et voilà ,qu’ aujourd’hui,on nous remet en scène le racisme anti-blanc !
        Dans mon village rural de 3000ha, sans immigrés, ni délinquance insupportable, le FN progresse d’election en election, (aujourd’hui 2ème derrière le PS).Je connais ces électeurs, avec qui tout débat est devenu impossible . Je ne pensais pas que la critique des caricatures ,dont certaines, à mon avis, sont racistes, me vaudraient l’hostilité de mes amis
        cordialement
        juju

        =

        Répondre à ce commentaire

        •  
          christophe 28 septembre 2012 à 19:33

          Chère Juju,

          Votre clarification est excellente et je suis entièrement d’accord avec vous, merci pour la cordialité de votre réponse .

          Amitiés

          Christophe

          Répondre à ce commentaire

  • Christophe Kantcheff 28 septembre 2012 à 22:49

    Que l’on soit d’accord ou en désaccord, je me permets de saluer la qualité des échanges de l’ensemble de ces commentaires, et leur cordialité. C’est suffisamment rare, sur le Net, pour ne pas négliger de le souligner.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Cédric 29 septembre 2012 à 17:19

      Merci à Politis qui est une véritable bouée de sauvetage quand la bêtise se déchaîne.

      Cédric

      Répondre à ce commentaire

  • thierry 12 octobre 2012 à 06:46

    Détestable ce papier.
    Charlie Hebdo est en résistance, soutenons les

    Répondre à ce commentaire

Commenter (51)

Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Résaction    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature