haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > Web > Sur le vif > En 2003, le réacteur de la centrale de Fessenheim refroidi au jet (...)

Par Politis.fr - 6 septembre 2012

En 2003, le réacteur de la centrale de Fessenheim refroidi au jet d’eau

Terraeco.net déterre des archives de l’Ina un reportage du JT de France 2, le 4 août 2003, en pleine canicule. Les techniciens d’EDF arrosaient le réacteur de la centrale de Fessenhaim à l’eau froide.

Pour ne pas arrêter son réacteur, face à une montée inquiétante de la température, EDF avait choisi, en août 2003, d’arroser à l’eau froide les parois du sarcophage de béton de la centrale de Fessenheim. Terraeco.net republie de quoi nous rafraîchir... la mémoire.

- C’était en 2003 : la centrale de Fessenheim arrosée

Commenter (4)

Commentaires de forum
  • Michel 9 septembre 2012 à 11:35

    Ce qui est amusant, ce sont ces 50° qui seraient catastrophiques.
    Et les centrales qu’on va installer dans les zones désertiques(1) ?
    Pas d’eau, sinon de l’eau de mer à désaler ? En cas de problème, en aura-t-on assez ? Arroser à l’eau salée pose aussi de gros problèmes.
    Ou bien va-t-on refroidir avec du sodium(2), extrêmement dangereux aussi... qui empêchera, c’est amusant, d’arroser la centrale, puisque si vous mettez en contact de l’eau et du sodium : BOUM.

    Non, c’est vrai, le nucléaire est une technologie d’avenir.

    (1) http://www.bonjourdubai.com/article...
    (2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Réact...

    Répondre à ce commentaire

  • Gromit 11 septembre 2012 à 10:08

    Réguler la température est le propre de toute centrale thermique.
    Si celle-ci n’avait pas été nucléaire, elle aurait surement été au charbon. Et le problème aurait été le même :
    Fournir du courant ou pas fournir du courant pour alimenter les climatisations particulières ?
    Quoi qu’il en soit, on y a toujours été loin des seuils de risque, et l’on observera ici une fois de plus que les antinuke se sont tellement ridiculisés après leur gros plantage médiatique sur l’histoire du doigt ébouillanté, qu’ils nous ressortent maintenant de vieilles anecdotes pour tenter de reprendre du crédit.

    Répondre à ce commentaire

    •  
      29 septembre 2012 à 11:18

      voui Mr Gromit, mais en cas d"accident dans une Centrale Thermique, ça ne donnerait pas un accident nucleaire , c’est pas vrai ça ?
      Chill

      Répondre à ce commentaire

  • Gromit 11 septembre 2012 à 10:26

    On notera au passage le traitement toujours aussi partiel, partial et ce faisant inobjectif venant du journal Politis.
    "Journal engagé et indépendant", certes, mais cela n’exclut pas d’être intelligent.

    Répondre à ce commentaire

Commenter (4)

Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Résaction    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature