haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Les échos > Le « canard boiteux » de Jean-Pierre Jouyet

25 octobre 2012

Le « canard boiteux » de Jean-Pierre Jouyet

Ce 19 octobre, alors que les milieux bancaires se demandent si la Banque publique d’investissement, dont le gouvernement vient d’annoncer la création, ne va pas s’épuiser à lutter contre les plans sociaux, Jean-Pierre Elkabbach pose la question sans détour à son futur président, Jean-Pierre Jouyet : « Est-ce que la BPI devra sauver Florange ? » « La BPI aura vocation à maintenir l’activité et non pas à aider les canards boiteux », répond ce dernier, un brin méprisant. Tollé général. De Bruxelles, François Hollande vole au secours de son ami, et explique qu’Arcelor Mittal n’est pas de cette espèce de volatile. Nul pourtant n’a l’indélicatesse de faire remarquer à Jean-Pierre Jouyet, un ancien secrétaire d’État de Nicolas Sarkozy qui pantouflait jusque-là à la direction de l’Autorité des marchés financiers, que prétendre redresser l’économie du pays avec une banque doté de seulement 42 milliards est insuffisant. Et qu’il y a lieu de se demander si « sa » BPI n’est pas un peu un « canard boiteux » au regard de l’ambition affichée.

Commenter

Sur le même sujet
Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature