haut-pub
Accueil du site > Les blogs de Politis > Michel Soudais > Le dîner du Siècle était bien gardé

Par Michel Soudais - Suivre sur twitter - 25 novembre 2010

Le dîner du Siècle était bien gardé

Déploiement de forces de l'ordre pour protéger le dîner du Siècle, le 24 novembre 2010.
Déploiement de forces de l’ordre pour protéger le dîner du Siècle, le 24 novembre 2010.

La police a procédé à l’interpellation du réalisateur Pierre Carles, du producteur de documentaires Michel Fiszbin et de nombreux opposants au Dîner du Siècle, rassemblés place de la Concorde, sur un trottoir, face au siège de l’Automobile club de France (ACF), hier soir. Combien ? « Une trentaine », selon le journaliste de l’AFP, qui n’a toutefois pas pu joindre le service de presse de la préfecture de Police pour plus de précisions. Sans doute un nombre plus important à ce que j’ai pu voir,un bus et trois fourgons de Police ayant servi au transport des interpellés.

Environ 250 personnes s’étaient réunies en début de soirée, à l’invitation de Michel Fiszbin et de Pierre Carles, devant le siège de l’ACF, Hôtel Crillon, place de la Concorde, pour dénoncer la collusion des « élites » économiques, politiques et médiatiques que symbolise le dîner mensuel du Siècle.
"Le Siècle", association créé en 1944 et présidée depuis peu par l’ex-dirigeante de la CFDT Nicole Notat, réunit chaque mois pour un diner, dans la discrétion et la courtoisie, 200 à 300 membres influents venus de tous les horizons (politique, économie, presse, social...). La liste des membres de cette société d’où rien ne filtre révèle de curieux rapprochements.
Ce sont ces rapprochements, et singulièrement la présence de journalistes dans ce cercle, que les manifestants entendent révéler au grand jour : « On ne veut plus que les journalistes aillent dans ce dîner. Ils y retrouvent leurs amis de l’économie et de la politique, droite et gauche confondues. ça nous énerve beaucoup, c’est un mélange des genres inacceptable », a déclaré Michel Fiszbin au début du rassemblement. « "Le Siècle", c’est une société secrète : on n’a pas le droit de dire ce qui s’y passe ou de rapporter ce qui s’y dit, a-t-il ajouté. On peut donc légitimement penser que ce n’est pas avouable. Alors que les journalistes s’y pressent à titre privé, c’est scandaleux. Ils n’ont rien à y faire et nous, nous sommes là pour faire du bruit car on veut qu’ils aient honte. »

Le 27 octobre, un rassemblement identique s’était déjà tenu. Les manifestants avaient alors chahuté sans agressivité des journalistes comme Emmanuel Chain ou Arlette Chabot. Les forces de l’ordre n’étaient pas intervenues. Hier, le rassemblement était toujours bon enfant avec tambours, slogans (« Nous ne vous oublierons jamais », « Révolution citoyenne »...) et sifflets à chaque entrée d’un « dîneur » dans l’ACF. Quelques jets de cotillons et de papier toilette, mais aussi d’œufs et de farine. Seulement cette fois les forces de l’ordre étaient en nombre. Et pas seulement pour privatiser le trottoir et la chaussée devant l’Hôtel de ces messieurs-dames.

Un trottoir privatisé, pour une entrée bien filtrée.
Un trottoir privatisé, pour une entrée bien filtrée.

Parmi les personnalités autorisées à pénétrer dans l’ACF, j’ai pu reconnaître l’ancien ministre et député (UMP) François d’Aubert mais aussi Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie.

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie à son arrivée au Dîner du Siècle.
Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie à son arrivée au Dîner du Siècle.

Et les journalistes Jean-Pierre Elkabbach...

Jean-Pierre Elkabbach à son arrivée au Dîner du Siècle.
Jean-Pierre Elkabbach à son arrivée au Dîner du Siècle.

...et Sylvie Pierre-Brossolette visiblement pressée de rejoindre le saint des saints.

Après avoir encerclé une partie des manifestants, les forces de l’ordre ont procédé à des interpellations, parfois musclées.

Les manifestants qui ne cherchaient pas à s’enfuir ou n’opposaient pas de résistance étaient néanmoins fouillés avant d’être embarqués.

Toujours présent sur les lieux, Pierre Carles...

Pierre Carles en discussion avec un agent des forces de l'ordre.
Pierre Carles en discussion avec un agent des forces de l’ordre.

...qui demandait à rester au milieu de ses camarades encerclés et à être conduit au même endroit qu’eux, a fini par rejoindre lui aussi un fourgon, vers 22h15...

Je ne peux voir Pierre Carles que de loin, à cet instant il m'est interdit de m'approcher pour photographier.
Je ne peux voir Pierre Carles que de loin, à cet instant il m’est interdit de m’approcher pour photographier.

...une fois que les derniers manifestants, qui n’avaient pu être interpellés faute de fourgons en nombre suffisant aient été reconduits par petits groupes ou individuellement jusqu’au métro.

On vit un Siècle formidable.

Communiqué de presse du Collectif "Fini les concessions"

Il s’agit du collectif qui avait appelé à ce rassemblement, le communiqué a été diffusé dans l’après-midi du 25 novembre (ajout 19h50)

Le club du Siècle, qui réunit chaque mois les élites patronales, politiques et médiatiques françaises pour un somptueux dîner entre amis, vient d’essuyer un revers historique. Le mercredi 24 novembre, ce banquet habituellement discret a en effet reçu la visite de quelque trois cents indésirables venus pique-niquer sur le trottoir de l’hôtel Crillon, place de la Concorde à Paris.

Effrayés par ces trouble-fêtes armés de cotillons et d’assiettes dorées ornées d’un pavé, de nombreux journalistes membres du Siècle, parmi lesquels Emmanuel Chain, Michel Field, Arlette Chabot, David Pujadas et Laurent Joffrin, ont préféré rester chez eux ou battre en retraite. Étaient en revanche présents Jean-Pierre Elkabbach, Sylvie Pierre-Brossolette et Alexandre Adler, qui pour rien au monde ne raterait l’occasion d’un repas copieux. Reste que, pour la première fois dans l’histoire du Siècle, plusieurs membres éminents de la confrérie ont été privés de dîner.

La police était pourtant venue en nombre pour les rassurer. Casquées, harnachées et matraques au poing, les troupes anti-émeutes ont d’abord dressé un cordon infranchissable autour des manifestants, selon la technique dite de la « garde-à-vue à ciel ouvert » expérimentée récemment place Bellecour à Lyon, et ont plongé cette partie de la place dans le noir afin de pouvoir la « nettoyer » tranquillement, selon la technique éprouvée du couvre-feu. Cette précaution a certes sauvé le gueuleton du Siècle d’une annulation piteuse, toutefois elle n’a pas empêché les convives – dont l’ancien numéro deux du Medef Denis Kessler, l’ex-secrétaire générale de la CFDT Nicole Notat, la ministre Nathalie Kosciusko-Morizet et le député UMP François d’Aubert – d’essuyer quelques jets d’œufs, de farine et de serpentins.

La privatisation de l’espace public s’est ensuite logiquement conclue par la mise en danger de certains manifestants, contraints de fuir le harcèlement policier en courant au milieu de la circulation automobile, puis par l’arrestation musclée d’une cinquantaine de pique-niqueurs, parmi lesquels deux membres de notre collectif, Pierre Carles et Michel Fiszbin, ainsi que d’un client allemand de l’hôtel Crillon qui passait par là. Emmenés aux commissariats du 11ème et du 20ème arrondissements, nos camarades ont eu droit à une fouille en règle avant d’être relâchés tard dans la nuit.

Le Collectif Fini les Concessions – Branche armée de patience (CFC-BAP) se félicite néanmoins du succès de ce rassemblement, qui n’en restera pas là. Fidèle à sa devise : « Nous ne vous oublierons jamais ! », le CFC-BAP appelle à renouveler l’opération tous les mois.

http://www.homme-moderne.org/societ...

Commenter (66)

Commentaires de forum
  • Laurent 25 novembre 2010 à 09:49

    Merci pour ce reportage. Ca fait du bien de voir des gens qui dénoncent les travers de notre société. Il serait donc bien qu’au prochain diner il n’y ait pas que Pierre Carles mais qu’il y ait aussi Denis SIffert, Michel Soudais, Bernard Langlois et d’autres journalistes intègres...
    C’est sans doute dans ce genre de diner que l’on décide de nos retraites et de ce qui en sera dit dans lesmédias...

    Répondre à ce commentaire

  • yves bureau 25 novembre 2010 à 10:08

    Nicolas n’est pas invité ?Dommage !! cela aurait été le diner de "casse toi pov’ "con

    Répondre à ce commentaire

  • Artiguste 25 novembre 2010 à 11:08

    J’y étais également. Je pensais qu’il y avait environ 400 à 500 personnes et une petite 100aine de flics. Les lampadaires publics étaient éteints, du coup on voyait mal qui rentrait au dîner du siècle [comme par hasard]. On a conspué généreusement les invités et crié qq slogans comme par ex. "On veut du caviar", "Nous ne vous oublierons jamais", "Cuistots, pissez dans la soupe", "On a faim" etc.
    La manifestation s’est déroulée ds un très bon esprit avant que les CRS nous chargent vers 21h00. Mon interpellation s’est effectuée peu avant 21h30. [Faut pas déconner avec les gens d’argent et de pouvoir !]
    Pour info, l’AFP parle d’une trentaine d’interpellations. Ne serait-ce que dans "mon" bus, nous étions 44. Je pense donc qu’une soixantaine est plus proche de la réalité. On nous a fait patienter dans le bus environ 1h30 puis on nous a amené dans le commissariat du XXème 10 minutes. Je suis sorti vers 23h15.

    Bref une soirée plus sympathique que d’être devant la télé à regarder Louis la brocante. La manif et l’attente dans le car m’a permis de discuter avec pas mal de gens dans un très bon esprit.

    À propos de Pierre Carles, je l’ai vu dans la cellule du commissariat où nous passions 5 minutes histoire de nous mettre la trouille et de prendre une troisième fois notre identité. Lui restait dans la cellule pendant que nous ne faisions que "passer". Visiblement, il a eu un traitement de "défaveur".

    Répondre à ce commentaire

  • Janick 25 novembre 2010 à 11:32

    Chouette ce reportage.

    Décidement on n’en finira pas de découvrir la France d’en haut.

    Je LUTTE DES CLASSES est un slogan plus que jamais pertinent.

    Répondre à ce commentaire

  • 25 novembre 2010 à 12:20

    Merci pour cet article.

    La dépêche AFP finit elle par :

    Mercredi soir, aucun journaliste connu n’a été aperçu entrant dans le bâtiment de l’ACF.

    Ce n’est tout de même pas très gentil pour Jean-Pierre Elkabbach et Sylvie Pierre-Brossolette.

    Répondre à ce commentaire

  • 25 novembre 2010 à 14:52

    Il était ou ce baltringue de Soral ??

    Répondre à ce commentaire

  • Youri 25 novembre 2010 à 15:30

    Bonjour, j’aimerai savoir si les journalistes ou personnes ayant prisent les photos du bonhomme avec le bombers orange pourrait me les envoyer a mon adresse mail : youribetti@rocketmail.com
    Celui ci, a la suite de son arrestation c’est fais cassé le nez et le poignet par les Condés qui lui donnait des coups de matraques dans le nez a la suite de questions que ces réponses ne plaisait pas, et ce, dans la plus grande discrétion. Il a décidé de porter plainte contre le CRS qui l’avais interpellé violamment et qui lui donnait des coups dans le nez, par ailleur, CRS qui m’a aussi traité de petits pd et m’a prit par la nuque comme un chien (j’ai encore mal aujourd’hui) merci d’avance.

    Répondre à ce commentaire

  • astares 25 novembre 2010 à 15:32

    circulez, gueux, manants et autres racailles ! laissez les élites décider de ce qui est bon pour vous... ou pas !

    Répondre à ce commentaire

  • Cobab 25 novembre 2010 à 16:24

    As-tu contacté la « legal team » ? sinon : finilesconcessions@riseup.net

    Répondre à ce commentaire

  • vladimir 25 novembre 2010 à 17:26

    Sur une photo, un manifestant "évacué" par un 1 robocop et 2 flics en civil !
    Mais chez nous les manifs ne sont pas infiltrées !
    Bravo pour ce reportage !

    Répondre à ce commentaire

  • Gros minet 25 novembre 2010 à 19:29

    C’est vraiment classe le siècle !

    On doit se sentir important quand on est convié là dedans .

    Remerciements et respects pour ceux qui ont manifesté et visiblement dérouillé .

    Enfin, je sais pas comment l’exprimer autrement...

    Je pense que c’est sur le blog de Monolecte que quelqu’un a fait remarquer que ces journalistes ne sont pas des larbins mais les collaborateurs du petit pantin dont les puissants tirent les ficelles , tout en l’autorisant à se gaver .

    Cdt.

    Gm.

    Répondre à ce commentaire

  • toniotonio 25 novembre 2010 à 19:43

    Pardon de vous amener à la réalité mais pour moi il y avait deux cent personnes environ.
    Désolant d’ailleurs que cette collusion scandaleuse des milieux politiques, d’affaire et médiatique ne suscitent qu’une réaction de si peu de monde.
    Ces interpellations étaient évidement un abus de pouvoir totalement inadmissibles car la manifestation était on ne peut plus pacifique et bon enfant : huées pour les invités au diner, trois refrains, deux rouleaux de PQ et trois douzaines d’assiettes en carton lançés en direction des invités sans toucher personne...
    Non, j’oubliais... certains ont entonné : RESISTANCE !
    Et ça c’est inacceptable pour le pouvoir car cela fait référence à la démolition méthodique des acquis du Conseil National de la Résistance : pluralisme des médias, droits à la retraite, à la santé, interdiction des monopoles privés, etc.
    voir :
    www.walterretourenresistance.com

    Il faut être dix fois plus nombreux la prochaine fois ! Faites passer !

    Répondre à ce commentaire

  • Sébastien Fontenelle 25 novembre 2010 à 20:08

    Y avait du faf, aussi.

    Répondre à ce commentaire

  • ch. FERNEX 25 novembre 2010 à 21:00

    Ne pas tourner la page des retraites....
    Peut on imaginer lire dans Politis une analyse comparative des diverses lois de régresssion des retraites ? cela pourrait être utile pour illustrer le désastre en cours et motiver encore plus de monde à signer la pétition...
    Partant de 2 individus (un fonctionnaire et un salarié privé) agés de 55 ans et curieux de leur "avenir retraite". En 1990, que voient ils (age légal, taux de remplacement, annuités, etc..) Pour simplifier, il sufit de leur fixer un salaire de 100.
    En 1993 (balladur/privé) quelles sont les mesures et les conséquences ? idem en 2003 (plus l’effet cumulatif des réformes) et enfin en 2010 (la totale). Ils ont toujours 55 ans mais pour être illustratif, les réformes s’additionnent.

    C’est peut être un peu simpliste mais n’a t on pas besoin de lisibilité en ces temps troublés ???
    cordialement

    Répondre à ce commentaire

  • 25 novembre 2010 à 23:29

    je confirme, nous étions bien 44 dans le bus ,étant moi même le premier a être contraint après fouille totale et relever d’identité a y pénétrer ; ensuite visite de paris la nuit jusqu’au commissariat du xx éme un peu long quand même,
    espérons que la prochaine foi cela ne se termine pas comme sur la célèbre place de pékin cela ferait désordre au journal de notre camarade Pujadas
    a la prochaine amis des gueux

    Répondre à ce commentaire

  • Sourire 26 novembre 2010 à 00:13

    On comprend, bien sûr, le dégoût qu’ inspire à des journalistes la participation à ce dîner de certains membres de leur profession admis à la table des puissants pour leur disposition et leurs capacités à relayer les points de vue dominants. Exprimer sa colère et son indignation en manifestant devant le siège de ce dîner permet de se défouler, mais si c’ est pour leur faire honte eh bien c’ est raté ! Ils n’ auront pas honte, au contraire, pour eux, c’ est une consécration. Et, puis, ces gens, peuvent se rencontrer n’ importe où, en toute discrétion, pour discuter plus sérieusement de leurs connivences parce qu’ au fond, ce dîner c’ est un peu m’ as tu vu.

    Mais, franchement, n’ est ce pas leur donner plus d’ importance encore ? Les journalistes intègres qui ont du respect pour eux mêmes et pour leur travail n’ ont ils pas mieux à faire que de perdre leur temps avec des gens qui ont perdu leur dignité et leur honneur ? Le juste doit il courir derrière le faux ? Laissons les donc à leurs mondanités et occupons nous de nous !

    Répondre à ce commentaire

  • xav 26 novembre 2010 à 10:51

    Politis ferait bien d’enquêter un peu plus du côté des ces lobby’s informels.

    Le groupe de Bilderberg est un lobby important en Europe. Politis ne peut rien nous apprendre sur le sujet....

    C’est triste....

    Répondre à ce commentaire

  • Hélianthe 26 novembre 2010 à 11:24

    Ce serait bien qu’un nombre impressionnant d’élus de gauche, bardés de leur écharpe tricolore, se présentent devant ce diner avec le peuple manifestant, face aux Les flics de Sarko avec des photographes et journalistes intègres, en chantant des chants révolutionnaires. Il faut faire honte à toute cette oligarchie hypocrite. Vive la Révolution citoyenne !

    Répondre à ce commentaire

  • Danielle2 26 novembre 2010 à 11:30

    non ! il faut continuer à leur faire honte, ils ne résisteront pas longtemps - regardez ceux qui subissent du harcèlement au travail, au bout d’un certain temps, ils craquent, autant je plains ces pauvres gens, autant ceux là je souhaite qu’ils prennent conscience de la considération que leur manifestent les français.
    Bravo à) tous ces manifestants, continuez, nous arriverons bien à quelque chose c’est une révolution en douceur, mais ça marche souvent - tout le monde en a marre de ce déballage de fric quand on sait que les Resto du coeur, voient, tous les jours, le nombre de nécéssiteux augmenter !!!. Quand je pense que quelques uns se disent de gauche !!!! gare au retour de bâton. si j’étais plus jeune, j’aimerais être avec eux - merci pour leur courage

    Répondre à ce commentaire

  • Regis Leroux 26 novembre 2010 à 11:51

    Tentant de m’exfiltrer du cordon de "securité" ou de cette garde à vue à ciel ouvert, je me suis fait ramasser par deux policiers en civil. Une fois interpellé, j’ai pensé raisonnable de me laisser fouiller au corps et de rester coopératif (docile) avec les forces de l’ordre (enfin du pouvoir). Après que ceux-çi m’ai balladé dans paris en roulant à tombeau ouvert (malgré que, je le rappel, je sois rester raisonnablement docile) j’ai finit dans un commissariat, avec des fonctionnaires qui n’avaient aucune connaissances de la raison de notre rassemblement et de notre protestation, et où j’ai pû entendre parler de 50 interpellations sur le commissariat en question (ce qui sous-entend qu’il y avait plus car d’autres interpellés ont été dirigés sur les commissariats des autres arrondissement.
    Les fonctionnaires de bureaux, qui on pris m’a déposition (ou audition), (à leur décharge !) ont pris le temps d’écouter nos revendications que j’ai pu étayer de mes sources, preuves et lectures (Pierre Carles, Bourdieu, Halimi, Chomsky, Blanrue...)
    C’est à 1h du matin que j’ai quitté le commissariat, fier de moi , assumant tout, heureux d’avoir quelque peu donner l’envie à ces fonctionnaires (salariés de l’états, soumis au devoir de réserve, harassés eux aussi et rencontrant eux aussi des problèmes liés à leurs fonctions), de s’intéresser, dans le privé, à notre cause.
    Je pense que nous gagnerons, dans 2, 10, 50 ans en informant notre voisin, compagne, fréres.
    Je reprend içi un terme d’une personne rencontrés sur place : Connaissance x réflexion x bienveillance
    Et j’ajouterais, LIBERTE POUR LES CONTRE POUVOIRS

    Répondre à ce commentaire

  • Hub 26 novembre 2010 à 13:27

    Éteindre l’éclairage public. Privatiser la voie publique à l’aide d’un cordon policier. Embarquer des gens qui n’ont que le tord d’être sur la voie publique. Tout ça pour une réunion privée dans un lieu privé situé à proximité !

    Voilà qui démontre à quel point ces manifestants dérangent... Voilà qui démontre que cette réunion privée est bien le rassemblement de l’oligarchie et pas un pince-fesses inoffensif. Voilà qui démontre que, même pas trop nombreux, ces manifestants paisibles dérangent beaucoup. Et voilà qui démontre aussi que deux ou trois cents manifestants bien placés sont plus efficaces que des milliers ou dizaines de milliers ne gênant personne.

    Parisiens, revenez un peu plus nombreux le mois prochain ! Et plus nombreux chaque mois ! Souvenons-nous que Dracula craint la lumière.

    Répondre à ce commentaire

  • jack london 26 novembre 2010 à 14:27

    a lire ou a relire le talon de fer de jack london écrit en 1905

    Répondre à ce commentaire

  • 26 novembre 2010 à 14:37

    sortez les sacs de sable et le casque lourd , ya de la monnaie a rendre

    Répondre à ce commentaire

  • Gavroche 26 novembre 2010 à 15:20

    Juste une précision, je pense que sur la photo 3, si l’on reconnaît Mme Morizet, l’homme avec l’écharpe rouge n’est pas François d’Aubert...

    Répondre à ce commentaire

  • Minouche13 26 novembre 2010 à 16:04

    Bravo , cette manifestation très inventive et racontée avec drôlerie nous rappelle utilement la banalisation des conflits d’intérêt parmi les heureux "bien en cour" ou proches du monde du fric.

    Répondre à ce commentaire

  • fred 26 novembre 2010 à 17:08

    Merci,
    Il nous faut transmettre cette info et soutenir les manifestants arrêtés autant que possible. On leur doit la mise en lumière du club Siecle, coulisse honteuse du pouvoir en France ! Que chacun se saisisse de l’affaire !

    Répondre à ce commentaire

  • Rosa 26 novembre 2010 à 18:40

    Merci, il faudra du monde encore plus les prochaines fois

    Répondre à ce commentaire

  • 26 novembre 2010 à 19:40

    Je suis consterné par tout ce que le peuple accepte sans boncher !! Mais jusqu’à quand, bordel !!?
    AUX ARMES CITOYENS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce commentaire

  • Carole 26 novembre 2010 à 19:56

    merci pour ces photos ! quelle honte .......... je me disais qu’on devrait se faire des piques niques un peu partout en France au même moment que le diner du siécle..... pour discuter aussi entre nous.

    Répondre à ce commentaire

  • J-P Maurice 26 novembre 2010 à 21:39

    Il est bien dommage que seul Politis couvre un tel événement . Et une fois de plus, on peut regretter la disparition du PLAN B.
    En ce qui concerne la collusion des pouvoirs financiers, politiques et des médias, il reste quand même le site Acrimed à consulter régulièrement ;

    Répondre à ce commentaire

  • un gueux 26 novembre 2010 à 21:52

    J’y étais et fier d’y être une manifestation symbolique une forme de résistance par ces temps obscures, soyons inventifs et la prochaine fois nous serons encore plus nombreux, décidés et pacifistes. Pourquoi pas des nez rouges ou alors une ,grande soupe populaire place de la Concorde.
    Honte à vous pseudo élite !!!!!!!!

    Répondre à ce commentaire

  • Marc 26 novembre 2010 à 21:59

    Bravo,

    Comment être informé de la prochaine date du "diner du siècle" et de la prochaine manif qui va aller avec... Si on est la tous les mois ca va faire tache d’huile... tache tout court pour eux.

    Répondre à ce commentaire

  • tsé 26 novembre 2010 à 23:27

    flics en civil et toujours le célèbre "sac-à-dos", mais pas de catogan pourave cette fois-ci.
    Excellente photo.
    Ce que je me demande, c’est pourquoi, si ces réunions du Siècle - qui aurait quasiment le même âge que le CNR - quelle coïncidence ! se tiennent là depuis 60 ans, les personnes informées n’aient pas pensé à manifester il y a 20,30,40 ans ?
    L’existence du Siècle n’est-elle connue que depuis cette année ?

    Répondre à ce commentaire

  • J’y pense donc j’’y suis 26 novembre 2010 à 23:30

    C’est super, "le bras armé de la patience" a toute ma sympathie, quand à Notat, il déjà longtemps qu’elle a passé la ligne.

    Répondre à ce commentaire

  • Pierre Guillard 27 novembre 2010 à 13:17

    "Alexandre Adler, qui pour rien au monde ne raterait l’occasion d’un repas copieux"

    Alexandre Adler est obèse, ce qui lui vaut d’être spécialement vilipendé.
    Les manifestants et rédacteurs de ce communiqué étaient-ils d’extrême-gauche ou d’extrême-droite ? Difficile à dire. Mais y a-t-il jamais eu, au fond, de différence ?

    Répondre à ce commentaire

  • le sous-Concombre masqué 27 novembre 2010 à 18:27

    ...qui met dos à dos les extrêmes

    Répondre à ce commentaire

  • Gilbert 27 novembre 2010 à 18:30

    Sur le site d’Indymédia Paris, on peut lire le témoignage d’un jeune qui s’est fait tabasser au commissariat et qui en est ressorti avec le nez fracturé. Il lance un appel à témoignages. Ce jeune, c’est celui qui porte une veste orange, sur la photo de Michel Soudais. La photo montre au moins qu’il était en bonne santé au moment de son arrestation.

    Répondre à ce commentaire

  • joszik 27 novembre 2010 à 20:19

    Ça veut ressembler au diner du CRIF, alors ça fait des mises en scène spectaculaires avec des arrestations musclées et des personnes ahuries la nuit, giflés par le flash cinglant des photographes, des gens qui longent les murs, des personnalités, que dis-je des sommités et leurs noms à rallonge, puis caché sous un manteaux de bête la langue de vipère se délie, elle exulte son parfum d’alcôve, sa puanteur bourgeoise, son urine de grenouille.

    Répondre à ce commentaire

  • albrecht 27 novembre 2010 à 23:04

    Excellent. Merci de l’information, je ne connaissais pas Le Siècle. Merci aux manifestants de l’énergie déployée pour dénoncer le népotisme, l’élitisme et la cooptation décomplexée.

    Répondre à ce commentaire

  • drouot 28 novembre 2010 à 21:47

    moi je ne connaissaispas le siecle j’ai 66 ans je suis degoutee quand je pense que noel mamere ose attaquer melanchon parce qu’il a oser parler d"un jounaliste en disant que
    c"est un larbin il faut denoncer cela haut et fort ce siecle quand je pens merci politis que notat etait
    secretaire gle a la cfdt qu’elleque fois ont comprend les choses un peu tard

    Répondre à ce commentaire

  • 28 novembre 2010 à 22:28

    Bonjour,

    Bravo pour l’action et pour l’article y relatif. Toutefois, apprenez à vous décontaminer de la novlangue néolibérale. Ne dites pas "musclé" (= qui a des muscles) quand vous voulez dire "brutal" ou "violent", à propos des arrestations. Ça permet de mieux comprendre la réalité des choses. Je recommande à ce sujet la lecture de l’excellent "La Langue du Capital - dictionnaire du sabir politico-médiatique", de Raoul Vilette, Ed. les nuits rouges, qui recense des tas de mots de la novlangue utilisée pour nous endormir (ex : drastique = sans pitié, bavure = violence policière, réforme = destruction d’un acquis social, etc.)

    Pour la prochaine fois :
    1. prenez des lampes de poche pour éclairer et mieux photographier les Siècleux.
    2. fixez un RV post-manif pour compter vos abattis entre vous
    3. si vous avez pris des coups des flics, allez immédiatement établir un constat chez un médecin, ce qui servira de preuve plus tard.

    Répondre à ce commentaire

  • rasalhague 28 novembre 2010 à 22:28

    Bien sur que les CRS étaient là : ce sont les "Combattants des Riches Spéculateurs"

    Répondre à ce commentaire

  • oomu 28 novembre 2010 à 22:53

    non.

    il faut informer sur tout ça

    je n’étais pas au courant que c’était à ce point

    Il est important de savoir ce qui se passe dans notre pays.

    Répondre à ce commentaire

  • jack london 28 novembre 2010 à 23:05

    de l’info aller sur google (l’affaire du siècle et la retraite de guillaume sarkozi) cela complète le sujet

    Répondre à ce commentaire

  • last 29 novembre 2010 à 01:49

    Je crois qu’il s’agit de l’ancien PDG du Louvre, Pierre Rosenberg.

    Répondre à ce commentaire

  • 29 novembre 2010 à 09:29

    Scandaleux ce "siècle"
    Vous proposez des pique-niques, bonne idée, pour les mois d’été -
    Nous sommes en hiver (du moins les températures) une femme est morte de froid pendant qu’ils se gavaient.
    Arriver avec un "cercueil" qui porterait non pas l’identité de cette pauvre victime mais au moins "Une femme est morte de froid" - Et malheureusement cet hiver d’autres victimes vont mourir -
    Je me demande si l’idée est indécente - Pour moi c’est le "siècle" qui me donne les frissons -

    Répondre à ce commentaire

  • 29 novembre 2010 à 13:12

    Brève du bulletin de réinformation de Radio Courtoisie du samedi 27 novembre :

    Quelque 150 militants nationalistes et identitaires se sont retrouvés devant l’Automobile club de France, place de la Concorde, mercredi soir. A cette adresse se réunit, chaque dernier mercredi du mois, les membres du Siècle, le principal club d’influence de la République. Journalistes, hauts fonctionnaires, industriels, universitaires, financiers, politiques de droite et de gauche y copiner gentiment dans le luxe. Sur une immense banderole, on pouvait lire : « Changeons de siècle : le pouvoir au peuple ! ». Les militants ont stationné une heure devant le bâtiment malgré l’hostilité des gauchistes présents, dont aucun semble-t-il n’avait lu le livre de référence d’Emmanuel Ratier : Au cœur du pouvoir : Enquête sur le club le plus puissant de France. Le Siècle vient d’élire à sa tête Nicole Notat, bonne conscience de gauche s’il en est. Il s’ouvre également largement à la diversité. Ainsi, Rachida Dati, Karim Zéribi, Fadela Amara, Rama Yade, y ont été récemment cooptés. Voilà qui devrait rabibocher nos militants d’extrême gauche avec le Siècle.

    Répondre à ce commentaire

  • 29 novembre 2010 à 15:15

    en tous cas il ni avait quasiment personne sous cette banderolle voire les photo

    Répondre à ce commentaire

  • protoz 29 novembre 2010 à 15:27

    L’événement vu de la Suisse :
    http://www.lecourrier.ch/index.php?...

    Répondre à ce commentaire

  • 29 novembre 2010 à 18:50

    "Ce que je me demande, c’est pourquoi, si ces réunions du Siècle - qui aurait quasiment le même âge que le CNR - quelle coïncidence ! se tiennent là depuis 60 ans, les personnes informées n’aient pas pensé à manifester il y a 20,30,40 ans ? L’existence du Siècle n’est-elle connue que depuis cette année ?" s’interroge un internaute...

    Le livre d’Emmanuel Ratier "Au cœur du pouvoir : Enquête sur le club le plus puissant de France", (Facta, Paris) date de 1996. Dans quasiment chaque numéro de sa lettre "Faits & Documents" (bimensuelle, depuis 1996), Ratier sort une info sur le Siècle.

    Questions à ceux qui, à gauche, s’intéressent tout d’un coup au Siècle : "Pourquoi maintenant seulement ? Qu’est-ce qui vous retenait il y a trois mois, six mois, un an, trois ans, dix ans..., de dénoncer ce Club d’influence, ou du moins d’en parler ? Quel intérêt aviez-vous à garder le silence ? Quel intérêt avez-vous, depuis quelques semaines, à jouer les chevaliers blancs et les sainte Nitouche scandalisées ?"

    Répondre à ce commentaire

  • 29 novembre 2010 à 21:17

    "Il y a une guerre des classes, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui la mène, et nous sommes en train de la gagner" WARREN BUFFETTl’ . (le New York Times du 26 novembre 2006).

    sites.google.com/site/uniondrc/

    Répondre à ce commentaire

  • carla 29 novembre 2010 à 22:20

    Et pourquoi le lien vers ma video a-t’il été supprimé ?

    Répondre à ce commentaire

  • Michel Soudais 29 novembre 2010 à 22:25

    Le lien vers votre vidéo a été supprimé deux fois parce que cette vidéo est hors-sujet. C’est un troll si vous préférez. Donc la censure est assumée. Nous n’avons que faire des premiers pas d’un bambin, fût-il sympathique et fût-il le vôtre.

    Répondre à ce commentaire

  • carla 29 novembre 2010 à 22:32

    Pourquoi avoir supprimé deux fois ce que je n’ai posté qu’une fois ?
    Parlons nous de la même chose ?
    a savoir :
    http://www.dailymotion.com/video/xfuep2_le-siecle-24-novembre-2010_news

    Répondre à ce commentaire

  • Michel Soudais 29 novembre 2010 à 22:37

    Cette vidéo est acceptable, évidemment. Mais les liens dégagés précédemment étaient peut-être altérés car ils conduisaient à une vidéo d’enfant.

    Répondre à ce commentaire

  • carla 29 novembre 2010 à 22:41

    Je ne maitrise pas dailymotion, et encore moins la pub qu’ils placent parfois avant les vidéos, par contre je suis certain de ne pas m’être trompée dans mes liens.
    Désolé de la gène occasionnée ...

    Répondre à ce commentaire

  • Monique Roques 30 novembre 2010 à 01:15

    Ces vendus qui n’ont de journalistes que le nom, c’est à cause d’eux que des millions de gens votent contre leur propre intérêt ! Toute initiative qui lève le voile sur la connivence entre les stars des grands médias et le pouvoir politique et financier est utile. Elle contribue à décrédibiliser ces traîtres au devoir d’information du public. Elle insinue un doute salutaire dans la tête de ceux qui ont pris l’habitude de prendre leur désinformation pour argent comptant.

    Répondre à ce commentaire

  • DELORME Yves 30 novembre 2010 à 10:26

    Dans votre article, vous citez Laurent Joffrin, comme possible hôte de ces dîners ; je pense que ça illustre tout à fait l’hypocrisie de cette gauche molle et duplice qui se permet en outre de vitupérer la langue de bois des autres et décrète contre une certaine " gauche caviar" : peut-être que Joffrin n’avait pas assez bouffé d’oeufs d’esturgeon ou qu’ils étaient moins frais que ceux qu’il aurait pu prendre en pleine façade ... En tout cas, on voit comment la gauche médiacratique récupère tout et son contraire . Merci pour votre article et le courage des manifestants ( leur humour aussi ) .

    Répondre à ce commentaire

  • chafouin 1er décembre 2010 à 05:13

    j’ignorais que c’était carrement instititutionnalisé
    en même temps ,faut bien qu’ils se mettent d’accord sur la merde à nous balancer

    bravo les gars
    évidemment,c’est pas la télé qui va relayer ça ,alors faisons tourner...

    Répondre à ce commentaire

  • j’suis pas content 2 décembre 2010 à 10:48

    Depuis sa création en 1944 par Mr Georges Bérard-Quélin (qui était un membre très influent du Grand Orient de France=franc-maçonnerie), le Siècle organise en secret un réseau de personnes bien placées qui n’ont pour seul objectif que leur intérêt personnel. Gauche, droite, libéraux, socialos, écolos ... toutes leurs soi-disant différences affichées dans les médias disparaissent très rapidement dans leurs réunions secrètes. Et après on nous prend pour des paranos lorsque l’on parle d’organisation mondiale, de lobby, d’illuminatis ou de francs-maçons... lol.
    Ils nous divisent pour mieux régner et veulent tout contrôler : de ce que l’on mange dans notre assiette ( vive les additifs alimentaires !) à ce que nous regardons à la télé ( vive la pub, et heureusement qu’on dit qu’il neige à la télé, on s’en rendrait pas compte sans eux !), en passant par le système de santé/médicaments (voir le Codex Alimentarius) et j’en passe.
    On nous donne l’illusion du choix...
    Bravo à tout ceux qui se mobilisent contre cette dictature secrète et qui disent stop par quelque moyen que ce soit.

    Répondre à ce commentaire

  • 5 décembre 2010 à 14:48

    un cran au dessus il y a le groupe bilderberg qui se reunit 1 fois par an

    Répondre à ce commentaire

  • 6 décembre 2010 à 10:54

    Le prochain dîner aura lieu le 22 ou le 29 décembre ? Je veux participer au rassemblement !! Merci pour les infos.

    Répondre à ce commentaire

  • Artiguste 6 décembre 2010 à 16:27

    C’est le 4ème mercredi du mois. Donc le 22, certainement vers 19h00.
    Côté droit de la façade de l’hôtel Crillon. Entrée de l’automobile club de France.

    VIENDEZ TOUS AU DÎNER DU SIÈCLE ! ! !

    Répondre à ce commentaire

  • 18 décembre 2010 à 01:51

    Bravo pour votre courage. Continuons à dénoncer les abus .

    Répondre à ce commentaire

  • artiguste 21 décembre 2010 à 15:34

    Le diner du siècle du 22 décembre est annulé.

    Nous vous donnons donc rendez-vous le mercredi 26 janvier 2011. Nous célèbrerons à cette occasion la consécration d’une grande ex-syndicaliste, Nicole Notat, qui sera intrônisée présidente du Siècle. Nul doute qu’elle saura faire honneur à cette haute fonction, précédemment occupée par Denis Kessler, ex-numéro deux du Medef !

    Merci pour votre soutien et à très bientôt !

    Répondre à ce commentaire

  • Mr Davis 6 avril à 08:52

    Rejoignez le culte Illuminati en ligne
    aujourd’hui et obtenez somme instantanée des
    1 million de dollars avec une maison sans
    partout où vous choisissez de vivre dans
    le monde et aussi obtenir 2500
    dollars par mois comme salaire ... Si vous êtes intéressé s’il vous plaît remplir avec bonté le suivant
    informations à ce email ci-dessous
    adresse e-mail retiré .. Nom complet ....................................
    ....................................... Pays État de
    origine ............................ Date de naissance .................. .............
    Sexe .............................................. Adresse .. ...................................
    Téléphone ......................................... Email
    adresse ........................... Dites-nous peu de vous ... contactez-nous maintenant si vous voulez être célèbre.
    APPEL POUR PLUS D’INFORMATIONS
    +2348153363941
    OU luminatiforsuccessandfamous@gmail.com

    Répondre à ce commentaire

Commenter (66)

Commenter

haut-pub
« septembre 2014
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
 

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature