haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Monde > Le signal de Poutine aux opposants

30 août 2012

Le signal de Poutine aux opposants

Nadejda, Ekaterina et Maria, chanteuses du groupe Pussy Riot, ont été condamnées, la semaine dernière, à deux ans de séjour dans un camp de travail à régime sévère. L’objet du délit : avoir chanté et dansé pendant trois minutes une prière à la Vierge pour qu’elle les débarrasse de Vladimir Poutine. « Crime politique » commis dans la cathédrale du Christ Saint-Sauveur, la plus grande église de Moscou et de Russie, reconstruite à la fin des années 1990 pour assurer la gloire retrouvée de l’Église orthodoxe. La sentence a été prononcée à l’issue d’un verdict de trois heures littéralement déclamé par une juge aux ordres, se gardant d’évoquer l’offense faite au Président. Elle a préféré évoquer longuement la notion de sacrilège, la haine de la religion, le hooliganisme et même une « scandaleuse » apologie de l’homosexualité. Le jugement a été rendu sur instructions du Kremlin, qui a voulu lancer un signal à tous les opposants. Et flatter la hiérarchie orthodoxe, attentive à signifier aux Russes qu’elle ne peut ni ne doit être contestée.

Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Résaction    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature