haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Politique > « Prends le pouvoir sur moi » : le clip ne coûtera rien au Front de (...)

Par Erwan Manac’h - Suivre sur twitter - 16 avril 2012

« Prends le pouvoir sur moi » : le clip ne coûtera rien au Front de gauche

Le coût de la chanson potache mettant en scène une mannequin éprise de Jean-Luc Mélenchon n’intégrera pas les comptes de campagne du Front de gauche.

Le « buzz » est quasi parfait. Un clip de qualité professionnelle, mettant en scène une grande blonde chantant son amour pour le candidat du Front de gauche sur un air efficace : la chanson « prends le pouvoir sur moi Jean-Luc Mélenchon », vue près de 2 millions de fois sur les différentes plateformes de vidéos en ligne, a été relayée par de nombreux médias - l’égérie a même été invitée au Grand Journal de Canal Plus. Après quelques jours de tergiversation, l’agence de communication « Passage Piétons » est sorti du bois pour annoncer qu’elle était derrière le buzz. Une mannequin suédoise a été employée pour incarner la chanteuse « Victoire Passage » dans un clip en play-back.

Le candidat du Front de gauche a commenté, jeudi 12 avril sur son blog, ce qu’il accueille comme « un clip fort drôlement mené », en se disant pourtant « bien gêné de savoir qu’il s’agit d’une publicité pour une agence ». Mais Jean-Luc Mélenchon regrettait surtout que « du fait de la législation en vigueur ce clip sera imputé dans [s]on compte de campagne ».

La Commission nationale des comptes de campagne n’a pas confirmé l’information. C’est au Front de gauche, estiment-elle, de juger si les frais engagés par l’agence de communication sont considérés comme des « dépenses électorales ».

« On s’est posé la question, répond ce lundi Marie Pierre Oprandi, présidente de l’association de financement de la campagne de Jean-Luc Mélenchon, mais la dépense n’émane pas du candidat, elle ne peut donc pas être considérée comme une dépense de campagne ».

L’agence de communication confirme d’ailleurs que son initiative est indépendante, sur le fond comme dans le financement, du Front de gauche. « C’était une simple blague, cela aurait été aberrant qu’elle intègre les comptes de campagne du parti », se rassure même Frédéric Lambert, directeur associé de l’agence, joint lundi 16 avril.


Commenter (3)

Commentaires de forum
  • Hulou 17 avril 2012 à 11:09

    Le souffle à voir et à faire partager

    http://youtu.be/pB3BjA6XqMY

    Répondre à ce commentaire

  • keragua 17 avril 2012 à 12:06

    est-ce que le "super des magots" de l’Elysée aura l’élégance morale de remercier JLM pour l’avoir aidé à remobiliser son électorat en pleine débandade ? On en doute ; et pourtant ....

    Répondre à ce commentaire

  • Sylvie 24 avril 2012 à 12:36

    Une autre vidéo parodique "Bref, j’ai rêvé que Sarkozy était au Front de gauche" est sortie plus récemment, et montre le détournement des thèmes de gauche ou de propositions de la gauche de gauche par Sarkozy, aussi bien pendant son mandant avec des discours et des propositions qui ne se traduisent jamais par des actes, que pendant la campagne. A voir ici : http://www.youtube.com/watch?v=y_z4yV0vbQQ

    Répondre à ce commentaire

Commenter (3)

Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature