Accueil du site > Les blogs de Politis > Bernard Langlois > Tiens, tiens, une présidentielle (4) …

Par Bernard Langlois - Suivre sur twitter - 18 avril 2012

Tiens, tiens, une présidentielle (4) …

… 1965 doublement responsable.

Je vous ai laissé en rade en 1965, tant pis. Trop occupé à jouer les snippers sur Tweeter, on ne peut être partout et j’ai déjà près de 2000 abonnés, [1] sur ce réseau social qui privilégie la réactivité à l’actualité. En cette période chaude sur le plan électoral, c’est assez plaisant … Venez nous rejoindre !

Certes, en 140 signes par message, ça ne permet guère les réflexions approfondies. Mais rien n’empêche de fournir, à l’intérieur du message, des liens qui renvoient à des textes plus élaborés : double fonction, donc.

Revenons à nos moutons électoraux.

Où en est-on sept élections [2] après cette date fondatrice ?

Chacune de ces consultations a son histoire spécifique, ses rebondissements, ses cocasseries et ses drames.

Elles ont toutes en commun d’avoir, avec la complicité d’un haut clergé médiatique de plus en plus conformiste [3], conduit à une impasse démocratique : la « monarchie républicaine », comme on se plait à dire, est solidement monarchique bien plus que républicaine et le bipartisme imposé d’en haut étouffe toute expression dissidente. Nous en sommes réduits à des alternances sans alternatives, où les différences entre droite et gauche doivent être scrutées au microscope.

Cette année 1965 est doublement responsable de cette situation désespérante, pour qui pensait être en droit d’attendre qu’on donnât un sens à nos belles devises républicaines et un contenu à ce principe du « peuple souverain » ; ou, plus utopique encore, qu’on s’efforçât de progresser dans la voie d’une république sociale où le peuple cesserait de ployer sous la charge insupportable des nantis.

Pourquoi responsable ? Et pourquoi doublement ? Parce que la Constitution. Et parce que Mitterrand.

(A suivre).

P.-S.

Comme d’hab’, on se présente poliment si on veut commenter !

Notes

[1] qui se démutiplient par le retwitt …

[2] 69-Pompidou, 74-Giscard, 81-Mitterrand1, 88-Mitterrand2, 95-Chirac1, 2002-Chirac2, 2007-Sarkozy1

[3] Ces" éditocrates" que l’ami Fontenelle ne cesse de fustiger avec bonheur, notamment dans son dernier essai Vive la Crise ! (Seuil, 192 p., 14,5 €) "… ou l’art de répéter (inlassablement) dans les médias qu’il est urgent de réformer (enfin) ce pays de feignants et d’assistés qui vit (vraiment) au-dessus de ses moyens.

Commenter (2)

Commentaires de forum
  • JPB 18 avril 2012 à 20:13

    Parce que la Constitution, d’accord.
    Parce que Mitterand, précise Bernard, quesaco ?

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Bernard Langlois 18 avril 2012 à 22:38

      Ça va venir, au prochain épisode …

      Répondre à ce commentaire

Commenter (2)

Commenter

+commentés

« août 2014
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
 

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature