Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Politis Web illimité

8 par mois Offre liberté
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

11 par mois Offre tout politis
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier en toute liberté, chaque semaine votre hebdo et deux fois par an, un hors série. En prélèvement automatique à durée libre.
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

Marine Le Pen
et « les brebis galeuses »

La présidente du FN affirme faire le ménage dans son parti. Mais elle réagit surtout quand les médias mettent en lumière des comportements extrémistes qui, sans leurs projecteurs, restent très répandus.

Lundi soir, sur le plateau de l’émission « Mots croisés » , Marine Le Pen a affirmé avoir suspendu sans délai sa candidate aux municipales à Rethel (Ardennes). C’est exact.

Dans un reportage diffusé le 17 octobre dans l’émission « Envoyé spécial » sur France 2, Anne-Sophie Leclere, candidate du FN aux législatives en juin 2012, en campagne pour les élections de mars 2014, assumait totalement un photo-montage nauséabond posté sur sa page Facebook1 associant l'image de la Garde des Sceaux Christiane Taubira à celle d'un singe. Tollé immédiat sur les réseaux sociaux. Dès le lendemain matin, le FN annonçait la suspension de cette « brebis galeuse » 2 et sa convocation devant les instances disciplinaires du parti.
La vérité oblige à dire toutefois que les militants d’extrême droite diffusaient ce photo-montage depuis plusieurs semaines, sur Facebook et sur Twitter. Sans que Marine Le Pen, ses lieutenants ou les « préfets du FN » que sont les secrétaires départementaux du mouvement, ne réagissent. Les petits soldats de la fachosphère ont d’ailleurs continué impunément leurs comparaisons simiesques après l’indignation suscitée par le reportage de France 2 et l’annonce de sanctions internes contre Anne-Sophie Leclère.

Nous avons compilé quelques uns de ces tweets puants dans la video ci-dessous.

Leurs auteurs se cachent derrière des pseudonymes. Mais tous ceux que nous avons retenus ont en commun d’être suivis par Marine Le Pen. Elle peut donc, ou plus vraisemblablement son community manager , en prendre connaissance aisément en consultant sa TL (time line). Et réagir.

A ce jour, ce n’est pas le cas.

Anne-Sophie Leclère n'est pas la première candidate aux municipales à être sanctionné. Début septembre, François Chatelain, futur candidat aux municipales pour le Front national dans le Nord, avait été exclu après avoir publié sur sa page Facebook un visuel dénonçant la supposé mainmise sioniste sur la France.

Comme dans le cas de la candidate de Rethel, le «««dérapage»»»3 de François Chatelain avait été dénoncé dans les médias, obligeant la direction du FN à réagir. Et ce sont également des photos publiées dans les médias et sur internet qui avaient conduit, au printemps 2011, Marine Le Pen à exclure Alexandre Gabriac.

Lire > Toute ressemblance avec des régimes honnis aujourd'hui disparus...

Après l'exclusion de ce conseiller régional et de quelques membres de l'Œuvre française trop visiblement d'extrême droite, Marine Le Pen a voulu faire croire qu’elle s’était débarrassée de l’aile la plus infréquentable de son parti. Faire croire...

Lire > Les durs toujours là

Pas vu, pas pris. Cela semble bien être la règle du jeu au Front national. Ca en dépit des sermons de Marine Le Pen devant les caméras (comme à Toulon, le 28 mai, en présence de TF1) et des circulaires internes, comme celle de Steeve Briois en date du 3 septembre invitant les secrétaires départementaux à «vérifier, ou faire vérifier, que les candidats aux municipales [Pourquoi seulement eux?] respectent la ligne politique du Front national sur leurs blogs ou sur les réseaux sociaux» , les débordements des «marinistes» se multiplient sur le net.

Voyez par exemple ce @merkava_83 qui a menacé de viol une jeune militante du Parti de gauche, mi-septembre.

Illustration - Marine Le Pen <br>et « les brebis galeuses »

Il est forcément connu du FN varois puisqu'il le représentait sur un bureau de vote en juin 2012 et a été écouter «sa» présidente à Marseille en clôture de l'université d'été.

Si Mme Le Pen veut réellement faire le ménage, elle a du pain sur la planche.


  1. Elle l’a retiré depuis. 

  2. Dixit Marine Le Pen, sur le plateau de France 2. 

  3. On ne met jamais assez de guillemets à ce mot. 


Haut de page

Voir aussi

Articles récents