haut-pub
Éditorial Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement Soutenez Politis
Accueil du site > L’hebdo > Dossiers > L’école selon la gauche

Par Clémence Glon - 30 août 2012

L’école selon la gauche

L’école, peut-être plus que tout autre secteur, a subi les ravages du sarkozysme. Suppression de milliers de postes d’enseignants, mise en cause des parents en cas d’absentéisme des enfants, promotion d’une excellence en trompe-l’œil, ghettoïsation des élèves en difficulté par l’assouplissement de la carte scolaire  : au total, ce sont bien les fondements de l’école républicaine qui ont été minés. Autant dire que, pour Vincent Peillon, la tâche est immense. Au sein d’un gouvernement qui fait, c’est le moins que l’on puisse dire, une rentrée difficile, multipliant les pas de clerc par rapport au discours du candidat Hollande, le nouveau ministre de l’Éducation nationale s’en sort plutôt bien. Nous l’avons interrogé sur sa conception de l’école. « Son » école se différencie nettement de celle de Nicolas Sarkozy. Tous les ministres ne peuvent pas en dire autant !

Vincent Peillon l’a promis : le changement se fera sentir rapidement. Car il existe bien un gouffre entre une école pensée par la droite et une école pensée par la gauche. La première, qui a sacrifié la formation des professeurs et l’encadrement des élèves sur l’autel des économies, perçoit toute dépense comme une « charge ». La seconde préfère parler « d’investissement ». Dans un contexte de rigueur généralisée, la création annoncée de 10 000 postes par an devrait au moins éviter l’effondrement du secteur. Mais cela sera-t-il suffisant quand 80 000 postes ont été supprimés au cours des cinq dernières années ? Parce que le recrutement n’est pas tout, Politis a recensé douze travaux – prioritaires mais non exhaustifs – qui attendent le ministre.

La concertation sur la refondation de l’école, ouverte au début de l’été, est en tout cas reçue comme une bouffée d’air. L’école redevient un enjeu majeur sur lequel chacun est invité à donner son avis. Sur le site « Des idées pour l’éducation », par exemple, chercheurs, syndicats, parents et professeurs esquissent des propositions de réformes. Tout en sortant d’un consensus immobiliste, Vincent Peillon va devoir traduire en actes un discours réellement progressiste.

Commenter (2)

Commentaires de forum
  • Diogène 30 août 2012 à 14:56

    Pour l’instant on attend toujours les véritables réformes profondes et nécessaires que ni la gauche ni la droite n’ont réalisées. Ce n’est pas avec 4 jours de plus de vacances à la Toussaint que l’échec du système scolaire français sera changé. L’école a besoin d’une révolution, en commençant par sa façon de penser l’enseignement.

    Répondre à ce commentaire

  • Algui 2 septembre 2012 à 18:31

    J’ai tourné et retourné mon journal après 1 mois d’abstinence forcée et je n’en suis toujours pas revenu.De la page 18 à la page 23 rien, rien, rien. Pas un mot sur l’enseignement privé confessionnel, comment peut on parler de refonte de la carte scolaire, de mixité en passant sous silence le fait que les millions reçus par les écoles privées ne leur donnent aucune obligation d’accueil ?
    Brutalement j’ai eu l’impression d’être de retour dans les années 80. Le summum de l’hypocrisie passe sans commentaire ni réaction du rédacteur de l’article dans lequel "dogmatisme républicain" et "religion laïque" se marient tellement bien... Celui que la loi Carle n’indispose pas se prend pour Jack Lang," j’élève le niveau très cher"’ la laïcité est un concept intellectuel tellement sophistiqué presque virtuel". Par contre chaque recul de la laïcité organisé par la droite n’est pas remis en question par cette gauche là, mieux elle prépare le terrain pour les prochains.

    Répondre à ce commentaire

Commenter (2)

Sur le même sujet
haut-pub
L'association Pour Politis L'agenda militant Politis et vous

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Résaction    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature