Accueil du site > Les blogs de Politis > Bernard Langlois > Sur la mort d’Arafat …

Par Bernard Langlois - Suivre sur twitter - 4 juillet 2012

Sur la mort d’Arafat …

… la thèse de l’empoisonnement refait surface.

Le leader palestinien, mort en 2004, a-t-il été empoisonné ?

Selon al-Jazeera, de récentes analyses sur des échantillons biologiques prélevés sur ses effets personnels auraient révélé des traces de polonium, ce qui relance la thèse d’un empoisonnement (probablement par les services israéliens) évoquée dès son décès, jugé étrange à l’époque. Les scientifiques (de l’Insitute for Radiation Physics de Lausanne) qui ont procédé à ces prélèvements souhaiteraient une exhumation du corps pour pouvoir examiner les restes d’Arafat et en avoir le cœur net. J’ai ouï-dire, pour ma part, d’une version très différente des raisons de la mort du Président de l’Autorité palestinienne, qu ej e vous livre sous toute réserve. Elle ferait suite à trois arrêts cardiaques successifs, provoqués par ce dialogue entre le malade semi-comateux et ses soignants : — « Où suis-je ? » — « A Villejuif. » (1er arrêt). — « Qui me soigne ? » — « Le professeur Israël. » (2è arrêt). — « Quel temps fait-il ? » — «  Maussade. » (3è arrêt, fatal.)

[On me pardonnera cette plaisanterie innocente, qu’autorise le temps écoulé depuis le décès de cet homme, que j’ai personnellement rencontré plusieurs fois, à Beyrouth et à Paris, et pour qui j’avais beaucoup de respect et d’admiration.]

P.-S.

Rappel : vous voulez commenter ? Identifiez-vous.

Commenter (11)

Commentaires de forum
  • Serge ULESKI 4 juillet 2012 à 12:29

    .
    Votre blague à quarante ans de retard (c’est Politis quoi !).

    Arafat s’accommodait très bien du Mossad, des Juifs et d’Israël. Il était comme cul et chemise avec Barak sur le dos du Petit Peuple palestinien

    Répondre à ce commentaire

    •  
      baloo 4 juillet 2012 à 14:40

      Bravo Monsieur "je sais tout de source sûre".

      Répondre à ce commentaire

  • Valere 4 juillet 2012 à 13:02

    Tu seras pardonné par ceux là même qui, dans un autre contexte, trouveraient ce trait d’humour antisémite (puisque Arafat est également un "sémite"). Méfie toi cependant de la LICRA et de Philippe Val....

    Répondre à ce commentaire

  • Patrick 4 juillet 2012 à 20:51

    Cette

    Un titre

    Placez votre texte ici _


    Ta plaisanterie n’est pas "innocente" ; elle est de très mauvais goût et dessert la cause que tu veux servir car elle peut très facilement te valoir des accusations d’antisémitisme ; et elle n’honore pas la mémoire d’Arafat qui , avant de se fourvoyer dans la collaboration avec l’état sioniste , avait représenté l’espoir , non seulement pour les Palestiniens , mais aussi pour nombre de Juifs non-sionistes .
    Surveille-toi un peu , mon vieux Bernard !!!

    Répondre à ce commentaire

    •  
      Bernard Langlois 4 juillet 2012 à 22:35

      Merci de ta sollicitude, mon vieux Patrick (que je ne pense pas avoir l’honneur de connaître …). On n’est pas obligé d’apprécier la plaisanterie ci-dessus. De là à dramatiser avec de grands mots !

      Répondre à ce commentaire

      •  
        Dugenou 5 juillet 2012 à 08:47

        Eh là, un peu d’humour ne nuit pas. On peut rire de tout... mais peut-être pas avec n’importe qui.
        Saluons la mémoire de Yasser Arafat et si les services secrets israéliens sont d’une façon ou d’une autre responsables de sa mort, il faut que cela se sache.
        Continuez ainsi cher Bernard.

        Répondre à ce commentaire

  • emcee 6 juillet 2012 à 08:08

    Eh bien, j’ai bien rigolé à cette blague (bien innocente) à deux balles (si, si, à deux balles, quand même ;-). Il n’y a que vous, Bernard pour pouvoir dire cela (enfin, j’espère) sans être taxé d’antisémite, et c’est très bien ainsi.
    Parce ce qu’en ce moment, les "antisémites", ça pleut comme à Gravelote, et c’est bien triste que nous en soyons arrivés là. Ils s’attaquent même à des figures de la résistance contre le fascisme et l’antisémitisme, ces collabos.
    Dans les années 80, Desproges faisait un sketch (pas toujours très fin, je dois dire, mais sans arrière-pensée, et personne ne lui avait reproché, d’ailleurs) concernant les Juifs. Aujourd’hui, nous ne pouvons plus rire avec eux.Et je le regrette, parce qu’ils ont souvent un grand sens de l’humour et de l’auto-dérision, qu’ils sont des Français comme les autres, et qu’on nous les a pris à des fins ignobles.
    Oui, mais voilà, les pisse-froid sont toujours là pour nous rappeler que ce temps-là est bien fini et qu’il ne faut plus rigoler. Pathétique.
    Quant à Yasser Arafat, grand bonhomme. Même si, comme tout le monde, il n’avait pas eu tout juste.

    Répondre à ce commentaire

  • Fath Allah 7 juillet 2012 à 10:07

    C’est dommage qu’on ne retient du documentaire que la blague de B. LANGLOIS. J’ai vu le documentaire, franchement, c’est une vraie bombe. Les autorités françaises notamment militaires puisque responsables de l’Hôpital où était soigné Arafat, ont des comptes à rendre comme la destruction des échantillons et des prélèvements sanguins et urinaires. Dommage, personne n’en parles en France et pourtant il s’agit de la mort d’une des personnalités les plus importantes du 20ème siècle !!

    Le documentaire est disponible en arabe et en anglais sur le site de Aljazeera. A vous de vous faire votre propre idée.

    PS : Je ne vous en veux pas Bernard, je continue à vous lire avec plaisir !

    Répondre à ce commentaire

    •  
      emcee 7 juillet 2012 à 19:50

      Certes, c’est très important, c’est même capital de savoir ce qui s’est passé. Mais d’une part, ce n’est pas nouveau, l’empoisonnement d’Arafat avait été évoqué peu après sa mort - et c’était très plausible. Pourquoi donc en reparle-t-on aujourd’hui ? Y a t-il des éléments nouveaux ? Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’enquête à ce moment-là ?
      D’autre part, tant qu’il n’y a pas d’enquête officielle, que peut-on dire de plus depuis nos claviers ? Se lamenter ? Faire des suppositions ? Accuser des gens sans savoir ?
      Alors, à part dire qu’il faut une enquête et que les coupables doivent être dénoncés et punis, je ne vois pas bien ce qu’on peut dire de plus. Hélas, les enquêtes sérieuses et approfondies sur des crimes déterminants pour les relations internationales ne semblent pas être dans l’air du temps. Alors, j’ai bien peur que ce soit encore un coup d’épée dans l’eau.
      J’ai vu une partie du reportage d’Al Jazeera, bof, le genre d’enquête qu’on voit à la télé avec musique dramatique en fond sonore. Encore un truc pour nous balader et qui n’ira pas bien loin.

      Répondre à ce commentaire

  • Bernard Langlois 7 juillet 2012 à 11:46

    Merci pour votre sens de l’humour (pas le cas de tout le monde ci-dessus …) et votre indulgence.
    Et sur le fond, vous avez bien sûr raison : si les recherches à venir confirment celles sur les premiers prélèvements, cette affaire est grave …

    Répondre à ce commentaire

    •  
      emcee 9 juillet 2012 à 06:59

      De rien, Bernard :-)
      Il faut savoir céder à la gaîté quand elle ne heurte personne sciemment et ne pas se faire plus royaliste que le roi. Arafat n’aurait certainement pas tiqué à cette petite blague, sauf qu’il ne l’aurait peut-être pas comprise ;-). Indépendamment de cela, il est certain qu’il a subi beaucoup d’humiliations et de coups durs de la part du pouvoir israélien et a fini sa vie assigné à résidence à la Mouqata’a entourée par l’armée israélienne, avec interdiction d’en sortir, a fortiori de se rendre à l’étranger, sans que cela émeuve la fameuse "communauté internationale".

      Répondre à ce commentaire

Commenter (11)

Commenter

+commentés

« septembre 2014
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
 

fl_g_signature
N°ISSN 2259-5988    Conception graphique › Clémence Knaebel    Design sonore › Cédric Boit    Développement › Gregory Fabre    Site réalisé avec Spip
fl_d_signature